Azure et AWS lancent des offres cloud taillées pour SAP Hana

L'arrivée de machines virtuelles avec de très grandes quantité de RAM pour SAP Hana - jusqu'à 60 To sur Azure - répond aux besoins de certains clients. (Crédit SAP)

L'arrivée de machines virtuelles avec de très grandes quantité de RAM pour SAP Hana - jusqu'à 60 To sur Azure - répond aux besoins de certains clients. (Crédit SAP)

Microsoft Azure et Amazon Web Services ont annoncé le lancement d'offres de cloud public pour les clients de la base de données SAP HANA avec à la clef de très grandes quantités de mémoire.

Les fournisseurs de cloud public Microsoft Azure et AWS proposent de nouveaux services d'infrastructure spécifiquement axés sur le logiciel de base de données HANA de SAP. Les clients pourront accéder à de grandes quantités de mémoire pour faire tourner leurs charges de travail volumineuses. Ainsi, les clients Azure auront accès aux machines virtuelles de la série M. Conçues pour faire tourner le logiciel de base de données de SAP, ces VM offrent jusqu'à 3,5 To de RAM. De plus, Microsoft a également annoncé hier que le dernier SAP HANA tournerait sur ses Grandes Instances Azure, et que les utilisateurs pourront bénéficier de 4 à 20 To de mémoire sur une seule machine pour faire tourner des logiciels comme SAP Business Suite 4 HANA (S/4HANA). Pour les clients qui auraient besoin d'encore plus de mémoire pour faire tourner des applications comme SAP Business Warehouse, Microsoft prévoit de proposer des instances multinodes pouvant offrir jusqu'à 60 To de RAM. Ces offres viennent compléter un portefeuille déjà très riche de services proposés en partenariat avec SAP.

Les annonces de Microsoft arrivent un jour après l'annonce par Amazon d'une offre de machines virtuelles assorties de 4 To de mémoire avec une prochaine instance x1e.32xlarge tournant sur 128 coeurs de CPU virtuels, alimentée par quatre processeurs Intel Xeon E7 8880 v3 à 2,3 GHz. De plus, le fournisseur de cloud travaille également avec SAP pour proposer des instances offrant 8 et 16 To de mémoire. Les clients peuvent également choisir de regrouper plusieurs instances x1.32xlarge pour former un cluster offrant jusqu'à 34 To de mémoire. Avec ces deux offres d'infrastructures concurrentes, les deux géants du cloud veulent séduire les entreprises qui ont beaucoup investi dans la pile de SAP. Or il faut une infrastructure puissante pour faire tourner ces applications, ce qui justifie un prix élevé. Ce marché est donc une aubaine pour les fournisseurs de cloud comme Microsoft et Amazon.

Des instances Azure Hana disponibles en Europe

Les très grosses instances d'infrastructure de plus de 4 To de RAM proposées par Microsoft seront, pour l'instant, réservées aux clients SAP. Comme l'a expliqué le vice-président de Microsoft, Jason Zander, « pour être en mesure d'offrir ces grosses quantités de RAM, Microsoft doit fournir aux clients des instances bare metal, car les hyperviseurs actuels ne sont pas capables de les virtualiser efficacement ». Microsoft aimerait également positionner Azure comme alternative de déploiement pour SAP HANA Enterprise Cloud, le service de base de données géré de l'éditeur allemand. SAP et Microsoft ont également lancé une preview publique de la précédente offre de plate-forme-en-tant-que-service sur Azure, comprenant l'intégration de SAP Cloud Platform Identity Authentication Services avec Azure Active Directory.

Les grosses machines virtuelles de la série M de Microsoft seront disponibles dans les prochaines semaines aux États-Unis, avant leur déploiement en Europe et dans d'autres régions. Les prix seront disponibles au moment du lancement. Après les États-Unis, les grandes instances SAP HANA offrant jusqu'à 4 To de RAM sont désormais généralement disponibles en Australie et en Europe. Les instances offrant plus de mémoire seront d'abord disponibles aux États-Unis au cours du second semestre de cette année. Les grandes instances seront vendues pour une durée de 1 ou 3 ans. Les prix resteront confidentiels. Quant à Amazon, le fournisseur n'a pas encore communiqué de prix ou de disponibilité pour ses instances x1e.32xlarge annoncées lundi.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers » prouvent une fois de plus la...

Publicité