2014 : une année record pour les résultats d'Also

Laurent Mitais et Bruno Barat, respectivement country manager et directeur général d'Also France.

Laurent Mitais et Bruno Barat, respectivement country manager et directeur général d'Also France.

Fort d'une croissance de près de 11%, fortement stimulée par des opérations de croissance externe, les revenus annuels du groupe ALSO ont dépassé la barre des 7 Md€ en 2014. A la fin mars, le grossiste devrait mettre en ligne la version française d'Also Cloud Marketplace, sa place de marché de services cloud.

Le groupe de distribution Suisse Also (ex-Actebis) a réalisé un exercice 2014 très satisfaisant, tant sur le plan de la progression de son chiffre d'affaires que sur celui de ses bénéfices. Ses revenus ont en effet crû de 10,8% pour atteindre 7,24 Md€. En comparaison, les facturations du grossiste n'avaient connu qu'une hausse de 1,3% en 2012 et de 3,7% en 2013. Quant à son résultat net, il s'est apprécié de 21,5% à 60,9 M€. Belle performance donc, qu'Also doit notamment à ses récents rachats. Réalisé en mai dernier, celui du distributeur néerlandais de consommables Alpha International a tout particulièrement compté, cette entreprise dégageant environ 700 M€ de chiffre d'affaires. En revanche, souligne Laurent Mitais, le country manager d'ALSO France, « une bonne partie de la croissance des profits du groupe relève des activités déjà en place en 2013».

Développement des services et des solutions

Pour le dirigeant, ce gain de rentabilité est le résultat des efforts menés par Also dans le cadre de sa stratégie « 3 S ». Elle consiste à développer ses activités dans les services et la fourniture de solutions à valeur ajoutée. Ceci ne devant pas être fait au détriment de son métier historique de grossiste généraliste logisticien. Le modèle 3S déjà bien implanté en Allemagne et en Suisse et progressivement déployé dans les autres filiales du groupe. En France, il a, par exemple, donné lieu au référencement des ex-serveurs X86 d'IBM, désormais dans le giron de Lenovo, auxquels le grossiste dédié en outre une business unit.

Politique de communication du groupe oblige, Laurent Mitais se montre peu disert sur les résultats d'Also France. Tout juste indique-t-il que la société a enregistré des revenus en hausse l'an dernier. 2014 fut, en tous cas, une période charnière pour la filiale. Elle a vécu des évènements importants, momentanément déstabilisants, notamment le départ de son emblématique dirigeant Ivan Renaudin, et son passage sous SAP. Son exercice 2015 a commencé, quant à lui, sur un bon mois de janvier auquel succède un mois de février en demi-teinte.

Lancement imminent de la place de marché cloud

Pour nourrir sa croissance à court et moyen termes, la filiale française compte sur la fourniture de nouveaux outils à ses clients revendeurs. D'un point de vue stratégique, le plus important d'entre eux est Also Cloud Marketplace, la place de marché de services cloud du groupe. Elle devrait être opérationnelle dans l'Hexagone avant la fin du mois de mars. On sait déjà que les revendeurs français auront accès aux offres SaaS de Microsoft, d'Acronis et d'Act ! par le biais d'accords globaux signé avec le groupe ALSO. La filiale travaille également à la conclusion d'accords locaux avec d'autres fournisseurs pour être en mesure de proposer aussi des applications de messagerie, de sauvegarde, de vidéoconférence ou encore d'hébergement. En parallèle, le recrutement de clients pour la place de marché a déjà commencé. La promotion de l'outil sera notamment assurée dans le cadre d'un tour de France.

Il faudra objectivement du temps avant que l'ALSO Cloud Marketplace ne génère des revenus significatifs. Mais Also France mise aussi sur d'autres initiatives qui devraient se montrer payantes plus rapidement. C'est le cas d'ALSO Week, une opération lancée il y a deux semaines dans le cadre de laquelle le grossiste propose une promotion chaque jour de la semaine sur un type de produits (PC et écrans, Portable et accessoires, serveurs et produits réseaux...). «Ces offres ne seront pas accessibles sur le web. Ce sont nos commerciaux sédentaires qui commenceront à en faire la publicité en appels sortants, en attendant que les revendeurs prennent aussi l'habitude de venir chercher l'information eux-mêmes. C'est un outil de vente mais aussi une moyen de renforcer notre proximité avec nos clients », indique Bruno Barat, le directeur général d'ALSO France.

Cette semaine, le grossiste a également lancé ALSO Price, une autre opération de promotion qui va consister à communiquer tous les matins sur les trois offres les moins chères proposées par le distributeur dans chacune des familles de produits qu'il commercialise.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité