Acer réalise un premier trimestre record et suspend ses activités en Russie

Le bureau d'Acer en Russie reste ouvert pour fournir des informations et services de base mais n'effectue plus de transactions commerciales. Crédit photo : D.R.

Le bureau d'Acer en Russie reste ouvert pour fournir des informations et services de base mais n'effectue plus de transactions commerciales. Crédit photo : D.R.

Le fabricant de PC taiwanais Acer affiche 2,5 Md€ de chiffre d'affaires pour le compte de son premier trimestre 2022. Le groupe annonce aussi la suspension de ses activités en Russie, après avoir été récemment épinglé par un rapport de la Yale School of Management.

Acer a vendu moins de PC au premier trimestre 2022 (-5,9%) mais n'en a pas moins réalisé son meilleur chiffre d'affaires en neuf ans à la même période. Entre janvier et mars derniers, le groupe a dégagé 2,47 Md€ de revenus (78,37 milliards de dollars taiwanais), soit 9,5% de plus qu'au premier trimestre 2021 au cours duquel ses revenus avaient bondi de 46,5%. Sur le segment professionnel, les ventes en valeur du groupe ont grimpé de 36,9%, contre +25,9% sur le segment des équipements pour le jeu vidéo. Quant à ses filiales oeuvrant hors du champ du PC et des moniteurs, elles ont enregistré un chiffre d'affaires d'ensemble en progression de 32,1%. On trouve parmi elles Altos Computing, un fabricant de clients légers, de solutions de stockage, de serveurs, etc. Ses produits ne sont pas vendus en France.

Acer sort d'une liste de 200 entreprises encore actives en Russie

Parallèlement à la publication de ces résultats préliminaires, le groupe taiwanais a fait savoir qu'il suspend ses activités en Russie. « Acer se conforme strictement aux lois et réglementations commerciales internationales applicables et surveille de près le conflit entre la Russie et l'Ukraine », a déclaré le fabricant par voie de communiqué de presse. Il y a quelques jours, le fabricant avait été épinglé par un rapport de la Yale School of Management pour avoir continué à faire des affaires avec la Russie. Au total, ledit rapport pointe du doigt 200 autres entreprises provenant de tous les secteurs. On compte parmi elles le chinois Lenovo, le taiwanais Asus et l'israélien Check Point Software qui n'ont pas (encore ?) pris de décision similaire à celle d'Acer.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité