Alcatel : Michel Combes devra se contenter de 7,9 M€ pour son départ

Michel Combes va finalement toucher 7,9 M€ d’indemnité de départ de chez Alcatel Lucent. (Crédit : LMI)

Michel Combes va finalement toucher 7,9 M€ d’indemnité de départ de chez Alcatel Lucent. (Crédit : LMI)

Réuni jeudi soir, le comité de direction d'Alcatel-Lucent a décidé la décision de faire fondre - de 13,7 à 7,9 millions d'euros - la prime de départ de son ancien directeur général Michel Combes. Reste à savoir si cela suffira à calmer la polémique qui ne cesse d'enfler, au moment où Altice aurait quant à lui mis des dizaines de millions d'euros sur la table pour attirer l'ancien DG d'Alcatel au poste de COO.

A défaut de parachute, Michel Combes a tout intérêt à ouvrir son parapluie pour faire face au torrent de critiques liées à sa prime de départ de son employeur, Alcatel. L'ancien directeur général d'ALU est en effet sous le feu nourri de détracteurs, pointant du doigt son énorme prime en actions estimée à 13,7 millions d'euros, fusse-t-elle versée sur 3 ans. Pour tenter d'éteindre la polémique, le comité de direction d'Alcatel-Lucent a décidé de diviser par près de deux sa prime de départ. Au final, Michel Combes ne percevra ainsi « plus » que 7,9 millions d'euros environ. Cette décision fait suite non seulement à l'émoi émanant de la classe politique que celui de l'Autorité des marchés financiers mais surtout du haut comité de gouvernement d'entreprise de l'Afep et du Medef qui avait rendu lundi dernier un avis salé sur ce sujet.

AdTech Ad Dans un communiqué, Alcatel-Lucent apporte des précisions sur les sommes versées à Michel Combes : « Le montant correspondant à la rémunération variable pluriannuelle sera au maximum de 4 845 109 euros, ajusté à la baisse pour la tranche 2015 en fonction de l'atteinte des critères de performance fixés pour 2015. Le montant effectivement payé à M. Combes sera bien sur réduit des prélèvements sociaux associés. Il sera versé uniquement en cas de réussite de l'opération de rapprochement avec Nokia. » De plus : « Le montant de l'indemnité a été réduit à 3,1 millions d'euros avec un versement numéraire par tiers, et la durée de la clause portée à 40 mois jusqu'au 31 décembre 2018 ».

Un welcome bonus de 100 millions d'euros chez Numericable-SFR ? Si la baisse de la prime de départ de Michel Combes a été dans le collimateur de nombreux observateurs, son cadeau de bienvenue au poste de directeur des opérations (COO) d'Altice, la maison-mère de Numericable-SFR dirigée par Patrick Drahi, fait aussi couler beaucoup d'encre. L'Obs avance ainsi un chiffre de 100 millions d'euros, sans que ce dernier ait cependant été confirmé par le groupe. « Un porte-parole a souligné que Michel Combes ne recevrait aucune rémunération pour son nouveau poste de président du conseil d'administration de Numericable-SFR, où il succède à Patrick Drahi. Les stock-options présentent un risque : si le cours de l'action Altice recule dans les années qui viennent, Combes ne recevra rien », précise par ailleurs notre confrère.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité