Apple : le litige sur les claviers papillon touche à sa fin

Le règlement du litige couvre les MacBook, MacBook Air et la plupart des modèles de MacBook Pro achetés entre 2015 et 2019 en Californie, en Floride, en Illinois, au Michigan, au New Jersey, à New York et à Washington. Crédit photo : IDG

Le règlement du litige couvre les MacBook, MacBook Air et la plupart des modèles de MacBook Pro achetés entre 2015 et 2019 en Californie, en Floride, en Illinois, au Michigan, au New Jersey, à New York et à Washington. Crédit photo : IDG

La justice américaine a validé la proposition d'Apple de régler 50 M$ pour mettre fin à l'action de groupe qui pointait le dysfonctionnement de claviers papillon équipant des MacBook vendus entre 2015 et 2019.

Les clients qui ont eu à subir les désagréments de claviers de MacBook défectueux peuvent désormais s'attendre à recevoir une indemnisation allant jusqu'à 395 $ chacun. Faite en juillet dernier, la proposition d'Apple de régler 50 M€ pour mettre fin au litige qui l'opposait à eux dans le cadre d'une action de groupe a en effet reçu l'approbation préliminaire d'un juge fédéral californien. Les poursuites portaient sur les très décriés claviers à mécanisme papillon intégrés sur les modèles de MacBook commercialisés à partir de 2015.

Des remplacements gratuits à partir de 2018

Les utilisateurs se plaignaient du fait que les touches avaient tendance à se coincer, à ne pas répondre ou à se casser. Même de minuscules quantités de poussière et de débris pouvaient les empêcher de fonctionner correctement. Face au problème, la réponse initiale d'Apple fut de s'excuser auprès du petit nombre de possesseurs de MacBook ayant connu ces déconvenues avec leurs claviers papillon de troisième génération. Puis, à partir de 2019, la firme à la pomme en a progressivement cessé la production, après avoir mis en place un programme de remplacement gratuit des claviers en 2018.

Dans le cadre de leur recours collectif, les plaignants soutenaient qu'Apple connaissait et cachait la conception sujette aux pannes des claviers. A ce titre, ils demandaient la reconnaissance d'un préjudice économique et des dommages et intérêts globaux. Apple n'a pas reconnu avoir commis des actes répréhensibles, même s'il a accepté d'indemniser les utilisateurs lésés et leurs avocats.

Une indemnisation allant de 50 $ à 395 $ selon les cas

Le règlement du litige couvre les MacBook, MacBook Air et la plupart des modèles de MacBook Pro achetés entre 2015 et 2019 en Californie, en Floride, en Illinois, au Michigan, au New Jersey, à New York et à Washington. Les avocats prévoient un paiement maximums de 395 $ pour ceux qui ont remplacé plusieurs claviers, de 125 $ pour ceux qui n'en ont changé qu'un seul, et de 50 $ pour ceux qui n'ont eu qu'à faire réparer des touches.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité