Avec Cloud Native Services, Kyndryl veut aider les entreprises à moderniser leurs apps

Lancée jeudi dernier, l'offre Cloud Native Services de Kyndryl doit aider les entreprises à accélérer leurs processus de modernisation des applications cloud. Crédit  photo : Kyndryl

Lancée jeudi dernier, l'offre Cloud Native Services de Kyndryl doit aider les entreprises à accélérer leurs processus de modernisation des applications cloud. Crédit photo : Kyndryl

Les nouveaux services de l'ancienne unité d'IBM seront proposés sur des plateformes de cloud public comme Amazon Web Services (AWS), Google Cloud (GCP) et Microsoft Azure.

Lancée jeudi dernier, l'offre Cloud Native Services de Kyndryl doit aider les entreprises à accélérer leurs processus de modernisation des applications cloud. Avec ce nouvel ensemble de services, elles pourront faire migrer leurs applications sur site chez des opérateurs de services cloud comme AWS, GCP et Azure. « Kyndryl gérera également ces services pour le compte de ses clients dans des environnements hybrides ou multiclouds », a précisé l'entreprise.

Selon les explications de Kyndryl, Cloud Native Services fournit des ressources de code, des workflows avec des services intégrés autour de la sauvegarde automatisée, ou encore des correctifs. L'offre donne également accès à des fonctionnalités de surveillance des indicateurs clés de performance (KPI), de sécurité, d'alertes et de gestion d'incidents. Elle prévoit aussi les interventions de consultant en management et d'expert du cloud afin d'aider les entreprises à accélérer leur adoption du cloud.

Un an après avoir fait l'objet d'un spin-off d'IBM, Kyndryl cherche à s'orienter vers des domaines comme l'intégration du cloud, la modernisation des mainframes et la gestion avancée des infrastructures pour augmenter ses revenus. Au deuxième trimestre, l'entreprise a publié un chiffre d'affaires de 4,2 Md$, soit une baisse de 9 % d'une année sur l'autre. Cette contre-performance résulterait directement de la hausse des coûts énergétiques et des fluctuations monétaires, selon l'entreprise.

Kyndryl multiplie les partenariats depuis sa création

En concurrence avec des entreprises comme Accenture, Atos, Infosys, Rackspace et Tata Consultancy Services, Kyndryl a déjà signé des contrats impliquant plusieurs hyperscalers d'une valeur totale de plus de 425 M$ pour le premier semestre de l'année fiscale 2023. L'entreprise, qui compte plus de 90 000 employés dans 60 pays et génère 19 Md$ de chiffre d'affaires annuel, a conclu des partenariats avec Cisco, Google, AWS, Microsoft, VMware, Elastic, Citrix, Lenovo, SAP, ServiceNow, Cloudera, Lenovo et Dell, entre autres. En septembre, elle a lancé un nouveau service d'infrastructure appelé Kyndryl Bridge, destiné à faciliter la connexion et l'intégration des ressources d'entreprise.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité