Computacenter dépasse les 5 Md€ de CA sur l'exercice 2018

« Le travail sur la base clients ainsi que le réalignement des forces commerciales est maintenant achevé » selon Arnaud Lepinois, directeur général de Computacenter France. (Crédit : Computacenter)

« Le travail sur la base clients ainsi que le réalignement des forces commerciales est maintenant achevé » selon Arnaud Lepinois, directeur général de Computacenter France. (Crédit : Computacenter)

Malgré des revenus en retrait dans l'Hexagone, l'année 2018 a été des plus fastes pour Computacenter. Le revendeur IT britannique a enregistré une hausse conséquente de son chiffre d'affaires global qui a dépassé pour la première fois les 4 milliards de livres sterling.

Avec 4,353 Md£ (5,08 Md€) de chiffre d'affaires en 2018, Computacenter a pulvérisé son propre record en dépassant pour la première fois la barre des 4 milliards de facturations. En hausse de 14,2 %* par rapport aux résultats 2017, l'activité globale a notamment profité de la très bonne dynamique de l'activité distribution. Cette dernière a représenté à elle seule 3,178 Mds£ (3,713 Md€) de revenus l'an passé, soit 19,9 % de plus qu'en 2017. De son côté, l'activité services a généré 1,175 Md£ (1,373 Md€) (+ 1,1 %) de chiffre d'affaires, dont 853 millions (996,7 M€) pour les services managés.

Les revenus opérationnels de l'entreprise pour 2018 atteignent 118,8 M£ (138,8 M€), tandis que les revenus nets enregistrent une légère baisse, passant de 4,506 M£ (5,3 M€) en 2017 à 4,087 M (4,8 M€) cette année. L'Allemagne reste le poumon principal du revendeur IT, avec 1,872 Md£ (2,186 Md€) de chiffre d'affaires. Le Royaume-Uni représente pour sa part 1,605 Md£ (1,875 Md€) de revenus.

Les activités françaises de Computacenter ont, de leur côté, connu une évolution mitigée. A 493,3 M£ (576,3 M€), le chiffre d'affaires de la filiale hexagonale est en baisse de 4,1 % par rapport à l'exercice précédent. Malgré cela, les revenus opérationnels ont augmenté de 27 % dans l'Hexagone. Arnaud Lepinois, le directeur général de Computacenter France, explique ce paradoxe : « Le travail sur la base clients ainsi que le réalignement des forces commerciales est maintenant achevé et l'on constate une croissance importante sur le segment des grands comptes privés et une exécution beaucoup mieux ciblée sur notre portefeuille de clients dans la sphère publique. En conséquence de ce recentrage, les revenus restent en léger retrait pour cette année 2018 mais notre performance opérationnelle est bien meilleure dans un contexte où nous avons aussi beaucoup investi dans nos talents. »

* Tous les pourcentages sont à taux de change constant.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité