DFM intègre le programme « Accélérateur PME » de Bpifrance

Dan Djorno, co-fondateur de DFM se réjouit de retourner sur les bancs de l'école dans le cadre du programme

Dan Djorno, co-fondateur de DFM se réjouit de retourner sur les bancs de l'école dans le cadre du programme

Pour d'atteindre ses ambitions de croissance élevées, le Groupe DFM pourra compter sur Bpifrance qui l'accompagnera ces deux prochaines années à travers son programme « Accélérateur PME ».

Le Groupe DFM reçoit une fois de plus le soutien de Bpifrance. Après être entrée à son capital en 2014 pour l'aider à se financer, la banque publique d'investissement vient d'intégrer le bureauticien dans son programme « Accélérateur PME ». « Je n'ai pas encore beaucoup de visibilité sur les accompagnements que nous allons recevoir. Il y aura déjà beaucoup de séminaires sur des sujets intéressants comme le financement de la croissance ou la transformation du modèle d'affaires », déclare Dan Djorno, co-fondateur de DFM. Le bureauticien profitera également d'audits personnalisés et de prestations de conseil assurées par Bpifrance en conséquence. Dan Djorno note aussi que le programme « Accélérateur PME » est un bon moyen d'échanger avec des pairs puisqu'il y côtoie 59 autres chefs d'entreprises.


« Au regard de nos ambitions de croissance, nous sommes en train de devenir une ETI. Cela entraînera forcément une réorganisation de la gouvernance et une évolution des modèles d'affaires. Nous devons bien nous entourer pour mener à bien cette transition », ajoute le dirigeant. Pour rappel, la définition d'une ETI, telle que stipulée par la loi de modernisation économique de 2008, fait état d'une entreprise d'au moins 250 salariés réalisant un minimum de 50 M€ de chiffre d'affaires. « Nous devrions y arriver d'ici deux ou trois ans », estime Dan Djorno.


20% de croissance annuelle
DFM est en tout cas sur la bonne voie. En 2016, la société a réalisé 25,6 M€ de chiffre d'affaires en croissance de 20%. « Nos prévisions nous permettent d'envisager un minimum de 32 M€ de facturations en 2017 en tenant compte des acquisitions que nous avons réalisées l'an passé, mais pas consolidées », ajoute Dan Djorno. L'entreprise devrait également mettre cette année à profit pour renforcer son implantation territoriale. Elle prévoit d'ouvrir 5 agences supplémentaires en France en privilégiant les grandes agglomérations. Dan Djorno se dit toutefois prêt à saisir les occasions de croissance externes qui pourraient se présenter ailleurs.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité