Intel enterre sa Compute Card

Intel fondait de grands espoirs sur sa Compute Crad, tout comme son Compute Stick encore en vente. (Crédit Martyn Williams/IDG)

Intel fondait de grands espoirs sur sa Compute Crad, tout comme son Compute Stick encore en vente. (Crédit Martyn Williams/IDG)

C'est NexDock, un partenaire d'Intel, qui a dévoilé l'arrêt prochain de la plateforme Compute Card d'Intel en même temps qu'il annonçait que ses mobiles de deuxième génération tourneraient sous Android.

Depuis leur commercialisation, les Compute Card d'Intel semblaient apporter une réponse originale à ce courant informatique prônant la réduction des facteurs de forme. Apparemment le marché n'a pas dit autre chose et jeudi dernier, Intel a fait part de sa décision d'interrompre le développement de la Compute Card. Lancées pour la première fois en 2017, ces cartes de traitement étaient à peine plus grosses qu'une carte de crédit, mais bien plus épaisses. La carte modulaire autonome pouvait tourner avec l'un des quatre processeurs d'Intel, du Celeron au Core i5, et disposait de sa propre mémoire et de son stockage.

Le premier signal indiquant que les Compute Card étaient en sursis est venu de NexDock, qui a développé une coque d'ordinateur portable modulaire, le NexDock 1, lequel tirait sa puissance de calcul d'un mobile. (L'entreprise a vu le jour à une époque où l'environnement Continuum de Microsoft était en vogue, en conjonction avec un smartphone Windows.) NexDock avait aussi développé un dispositif similaire, connu sous le nom de NexPad, alimenté cette fois par une Compute Card. Mais l'incertitude d'Intel a poussé NexDock à abandonner le produit.

Seul sur ce marché

Désormais, la décision d'Intel est claire : le fondeur ne fabriquera plus de Compute Card. « Nous continuons à croire que le marché de l'informatique modulaire offre de nombreuses opportunités d'innovation », a néanmoins déclaré le fondeur dans un communiqué. « Mais, parce que nous cherchons la meilleure façon de saisir cette opportunité, nous avons décidé de ne plus mettre au point de nouveaux produits Compute Card à l'avenir. Nous continuerons à vendre et à soutenir les produits actuels jusqu'en 2019 pour nous assurer que nos clients bénéficient du support dont ils ont besoin, et nous les remercions de leur partenariat en vue de ce changement ».

Intel
NextDock a renoncé aux Compute Card pour se concentrer sur le support des mobiles Android pour proposer un espace de travail nomade. (Crédit NextDock)

NexDock a également annoncé le NexDock 2, une tablette qui s'appuie sur un mobile Android pour dupliquer son écran dans un environnement portable. Le projet Kickstarter a déjà atteint ses objectifs de financement.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité