La France, mauvais élève de la transformation numérique

Le premier Baromètre Sia Partners / Econocom / Ifop vient de paraître.

Le premier Baromètre Sia Partners / Econocom / Ifop vient de paraître.

Selon le premier Baromètre Sia Partners / Econocom / Ifop des pratiques digitales, les entreprises peinent à mettre en oeuvre la transformation numérique.

Les individus ont accompli davantage de chemin sur la route de la transformation numérique que les entreprises. C'est le constat alarmant qui ressort en premier lieu du premier « Baromètre Sia Partners / Econocom / Ifop des pratiques digitales ».
La majorité des répondants n'attribuent pas la moyenne à leur entreprise dans la transformation numérique malgré la conscience partagée de la nécessité de celle-ci, enjeu majeur de leur compétitivité et de leur performance. Les freins sont clairement identifiés et des leviers existent pour faire bouger les choses.

AdTech Ad Le premier frein est l'argent. 17% des répondants citent en premier frein les ressources financières allouées au digital, 35% le citent en tout. En second lieu, également avec 35% de citations totales, la résistance interne est également un frein essentiel. Le tiercé se ferme avec le manque de ressources internes (28%). Un autre frein important est la peur de la sécurité des données (17% citent ce facteur en premier, 30% en tout).

Les projets numériques avancent avec retard De fait, la transformation est loin d'être au niveau attendu. Ainsi, l'accès temps réel aux données client ne concerne que la moitié des entreprises. Le véritable cross-canal, avec la possibilité de commencer une relation sur un canal puis de la terminer sur un ou plusieurs autres canaux, ne concerne que 34% d'entre elles. Enfin, la grande mode du big data, dans les faits, n'est devenue une réalité que dans 20% des cas.

L'implication du comité exécutif et la présence d'un directeur du numérique sont deux leviers qui comptent. Dans les deux cas, les entreprises optant pour ces leviers ont des scores de maturité plus élevés. Ainsi, par exemple, le cross-canal passe à 44%. Mais, clairement, le retard par rapport à l'idéal reste élevé, même dans ce cas.

A PROPOS DE L'ÉTUDE

Le baromètre Sia Partners / Econocom / Ifop des pratiques digitales est destiné à être annuel. L'édition 2015 est la première. Il analyse la transformation digitale sous quatre axes : expérience client, expérience collaborateur, gouvernance et écosystème. L'objectif est de suivre l'évolution des pratiques digitales, des plus innovantes aux plus courantes, dans la durée afin que chaque entreprise puisse estimer son avance ou son retard par rapport à l'ensemble du marché. Il est basé sur une enquête menée auprès de 400 répondants issus de 330 entreprises françaises de plus de 500 salariés dont la moitié du CAC 40.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité