Le marché des serveurs aligne un nouveau trimestre de forte croissance

Evolution des ventes mondiales des principaux fabricants de serveurs entre les quatrièmes trimestres 2016 et 2017.

Evolution des ventes mondiales des principaux fabricants de serveurs entre les quatrièmes trimestres 2016 et 2017.

Les revenus du marché des serveurs se sont envolés de plus de 26% au quatrième trimestre 2017. Tous les segments du marché ont contribué à ce très bon résultat, y compris le segment haut de gamme dont le chiffre d'affaires a bondi de 41,1%.

Le marché mondial des serveurs enregistre des niveaux de croissance toujours plus forts. Après avoir progressé de 6,3% au second trimestre 2017, puis de 19,9% au troisième trimestre, les revenus du secteur ont connu au quatrième trimestre une hausse de 26,4% à 20,7 Md$ par rapport à la même période en 2016, selon IDC. Les volumes commercialisés ont profité d'une évolution similaire. Ils se sont appréciés de 10,8% à 2,84 millions d'unités entre octobre et décembre derniers, après avoir gonflé de 11,1% au troisième trimestre et de 1,9% au cours du deuxième.

Représentant le plus gros des ventes, le chiffre d'affaires issu des livraisons d'équipements d'entrée de gamme a atteint 15,8 Md$, soit une hausse de 21,9%. Très dynamique, le segment des plateformes de milieu de gamme a décollé de son côté de 48% à 1,9 Md$ de revenus. Les facturations de matériels haut de gamme ont fait presque jeu égal en termes de croissance (+41,1%). Elles ont représenté 2,9 Md$ de revenus, stimulées par le lancement du mainframe IBM z14 au cours du troisième trimestre 2017. IDC s'attend toutefois à ce que le segment des serveurs haut de gamme connaisse une baisse en valeur sur le long terme, avec des périodes de progression ponctuelles liées à des renouvellements de technologies.

La concurrence des ODM recentre les grands OEM sur les entreprises

« Les achats des grands opérateurs de data centers comme AWS, Google et Facebook restent le moteur principal de la croissance globale du marché des serveurs. Cela profite aux ODM qui sont leurs premiers fournisseurs. Certains OEM parviennent à tirer leur épingle du jeu face à cette concurrence mais la plupart d'entre eux ont préféré réagir en se focalisant sur les entreprises », indique Sanjay Medvitz, analyste chez IDC. A titre d'exemple, en suivant cette stratégie, HPE/H3C est parvenu à dégager une croissance en valeur de 38,6% sur le segment des serveurs haut de gamme et de 114,6% sur celui des plateformes de milieu de gamme.

Néanmoins, HPE/H3C est le fabricant dont la hausse trimestrielle en valeur (+10,1%) a été la moins forte des principaux acteurs du secteur. De fait, le numéro un mondial des serveurs a vu sa part de marché tomber à 18,4% au quatrième trimestre 2017. Il se fait désormais talonner par Dell qui a capté de son coté 17,5% du chiffre d'affaires global du marché grâce à des revenus en progression de 39,9%. Fort de ventes en hausse de 50,3%, IBM gagne de son côté deux points de part de marché à 13%. Quant aux ODM, ils affichent une progression de chiffre d'affaires de 48,1% et cumulent désormais 20,6% de parts de marché.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité