Les revendeurs Microsoft peuvent enfin facturer leurs clients avec Office 365

Gwenael Fourre, Partner Strategy & SMB Marketing Director de Microsoft France

Gwenael Fourre, Partner Strategy & SMB Marketing Director de Microsoft France

En quelques mois, Microsoft a totalement renouvelé ses principaux produits, lancé un nouvel OS et une tablette. Ce 27 février marque une autre étape, les revendeurs, 10 500 en France, pourront facturer eux-mêmes Office 365

Jusqu'à présent, Office 365 était vendu par les revendeurs Microsoft, mais facturé par l'éditeur lui-même. C'est le modèle Advisor. Il subsiste et a trouvé de nombreux adeptes, mais un autre modèle est lancé ce mercredi soir (à 17 heure, heure française), le modèle Office 365 Open. Avec lui, le revendeur Microsoft peut désormais facturer, donc conserver et entretenir le lien direct avec son client. Open avait été pré-annoncé lors de la conférence mondiale des partenaires Microsoft au mois de juillet dernier à Toronto, il restait à connaître la date de lancement, c'est ce 27 février.

Concrètement, le revendeur demande à son grossiste la référence Open comme il demandait auparavant la référence pour la licence classique, le cheminement reste le même. Toutefois, ce programme Open ne comprend pas de nouveauté en termes de facturation, comme l'avait connu le modèle Advisors.

Trois nouveautés dans Office 365

«Parallèlement, Microsoft lance trois offres qui n'existaient pas et enrichissent Office 365 » nous précise Gwenael Fourre, Partner Strategy & SMB Marketing Director. D'abord, l'offre Office 365 ProPlus avec les nouvelles versions de word, excel, powerpoint, lync, access, oneNote, outlook, publisher. Une offre disponible pour 154,80 euros par utilisateur et par an, elle est disponible pour 5 postes, PC, Mac ou tablettes Windows. Cette offre bénéficie également d'une interface de gestion pour les mises à jour et l'évolution de l'offre.

Deuxième nouveauté, Office 365 My Enterprise. Elle concerne les entreprises de 10 à 250 salariés et se vend pour 147,60 euros (par utilisateur et par an), donc 12,30 euros par mois. La troisième, Petites entreprises Premium, concerne les entreprises  de moins de 10 salariés. Elle se vend 10,40 euros par mois et par utilisateur. Plus légère, elle n'inclut pas l'active directory ni la console web de support. Mais la TPE reste une terre de conquête, avec de très anciennes versions de Windows, ou d'autres non déclarées !

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité