Les TPE peu rassurées au 2ème trimestre, franchement pessimistes pour le 3ème

C'est la  43ème édition du baromètre trimestriel des TPE , après une étude menée en juillet, donc avant la crise du début août, par l'Ifop, pour le compte de Fiducial. Les 1002 patrons de TPE (0 à 19 salariés) interrogés analysent leur dernier trimestre (avril-mai-juin) et se projettent sur les six prochains mois.

Premier constat, portant sur le deuxième trimestre 2011, les patrons de TPE se montrent légèrement moins optimistes. Concernant la situation économique en général, leur moral baisse de 5 points par rapport au 1er trimestre, avec 31% d'optimistes. Pour leur propre activité, ils sont également en retrait, avec 54% d'optimistes, en recul de 3 points.

La raison de cette rechute se trouve dans le ralentissement de l'activité. La situation financière est jugée moins bonne qu'au 1er trimestre, où elle remontait en flèche. C'est traditionnel à l'approche de l'été. Toutefois, en 2011 ce pessimisme pré-estival est moindre qu'en 2010.

L'avenir est également repeint en gris, 31% des dirigeants prévoient une dégradation de leur trésorerie, 14% au contraire la voient s'améliorer. Les banques durcissent leurs conditions de crédit, selon 20% des TPE. Les demandes de crédit sont d'ailleurs  en baisse de dix points, 23% de TPE en ont demandé, contre 33% au trimestre précédent.

Légère reprise des créations d'emploi

Une bonne nouvelle toutefois, la création d'emplois. Au dernier trimestre, 12% des TPE ont créé des emplois. La création nette de postes atteint +2% (écart entre les créations et les suppressions). En effet, dans les TPE les CDI représentent 28% des créations de postes contre 61% des suppressions, les TPE ont ainsi détruit des emplois en CDI. Ces suppressions sont le fait de licenciements (36%), de démissions (35%), de ruptures amiables (37%). Le bâtiment et l'hôtellerie-restauration sont les principaux créateurs d'emplois. Les licenciements ne comptaient que pour 30% des suppression de postes en CDI au trimestre précédent.

Pour le trimestre en cours, ces créations d'emplois devraient continuer. Avec une création nette située à +3,5 par l'enquête.

Au plan économique, en revanche, les prévision sont encore pessimistes. Au 3ème trimestre selon cette enquête, les recettes des TPE baisseraient de 0 6% (contre - 3,2% un an auparavant). 31% des dirigeants anticipent une dégradation de leur trésorerie, 14% assurent qu'elle devrait s'améliorer.

Au total, cette enquête montre un regain de pessimisme par rapport au trimestre précédent. Les chiffres sont semblables à ceux de fin 2010, mais supérieurs à ceux observés il y a un an. Le moral des TPE est en dents de scie. Et une grande inconnue subsiste, l'impact de la crise engagée depuis le début du mois d'août.

 

 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité