Start-up : Le Syntec Numérique lance à son tour un programme d'accompagnement

Guy Mamou-Mani, président de Syntec Numérique, a créé un dispositif pour aider les start-ups de l'Hexagone à se développer. Crédit: D.R

Guy Mamou-Mani, président de Syntec Numérique, a créé un dispositif pour aider les start-ups de l'Hexagone à se développer. Crédit: D.R

A partir du 1er septembre 2015, le programme « 5 000 start-ups » créé par Syntec Numérique proposera un ensemble de services et de soutiens permettant d'accompagner les jeunes pousses de l'IT dans tous les domaines.

Après beaucoup d'autres, Syntec Numérique lance à son tour un programme baptisé « 5 000 start-ups », voué à accompagner ces entreprises au-delà de la traditionnelle levée de fonds. Opérationnel à partir du 1er septembre 2015, il leur donnera accès aux principaux services de la fédération pour une adhésion à des tarifs préférentiels. La cotisation reviendra à 100 euros en 2015 et à 200 euros en 2016, à condition de réaliser moins de 300 000 euros de chiffre d'affaires annuel et d'avoir une activité reliée au numérique. Ce dispositif permettra d'abord aux start-ups de diffuser leurs offres sur le site de la chambre professionnelle et de profiter de sa CVthèque pour pouvoir recruter des candidats potentiels  Elles bénéficieront également de livrables, comme l'accès à une centaine de guides contractuels, et de contrats-type spécialement élaborés pour les entreprises du numérique. En complément, la mise en place d'un « guichet unique start-ups »  répondra à leurs questions et les orientera vers le bon partenaire en fonction des besoins identifiés.

Audit sans engagement et service de pré-certification

Au-delà des services inclus dans la cotisation, les start-ups du numérique pourront profiter d'un ensemble d'outils, dont un diagnostic permettant de déterminer leur éligibilité au CIR, ainsi qu'une assurance destinée à couvrir les risques de redressement que courent les entreprises qui bénéficient de ce dispositif. Les jeunes pousses adhérentes du programme « 5 000 start-ups » bénéficieront en outre d'un audit gratuit et sans engagement tant pour elles que pour leurs dirigeants. Un service de pré-certification assuré par Exaegis leur permettra d'évaluer et de garantir leur capacité opérationnelle tandis qu'une première consultation juridique gracieuse sera assurée en parallèle par des avocats partenaires de Syntec Numérique.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité