Zoom sur les salaires des développeurs

Dans son baromètre des salaires 2019, le cabinet Silkhom note une revalorisation des salaires des développeurs en France. Crédit; Pixabay/Gelalt.

Dans son baromètre des salaires 2019, le cabinet Silkhom note une revalorisation des salaires des développeurs en France. Crédit; Pixabay/Gelalt.

Le cabinet de recrutement Silkhom vient de publier une grille tirée de l'analyse des salaires moyens des développeurs recrutés à partir de ses mises en relation entre 2016 et 2019. Avec une rémunération annuelle pouvant dépasser les 70 000 € les lead développeurs Fullstack restent les mieux payés. Les compétences autour de Scrum et de Cobol sont également très bien loties.

Dans l'informatique, les salaires vont continuer à évoluer à la hausse notamment sur des profils de développeurs capables d'accompagner et de consolider les projets de digitalisation des entreprises. Telle est la tendance relevée par le cabinet de recrutement Silkhom dans son baromètre des salaires. Pour réaliser son analyse, le site a passé en revue les données de 3 600 candidats entre 2016 et 2019 inclus. Les résultats ont permis de dresser une liste des technologies et profils les plus recherchés dans le domaine du codage avec pour chacune une fourchette des salaires annuels moyens assortie d'une fiche métier. Ils montrent que du côté des salaires, tous les profils ne sont pas logés à la même enseigne. Ainsi, ce sont les lead développeurs qui sortent en tête du classement comme étant les mieux payés avec 58 000 € pour un spécialiste de PHP.  De leur côté, les lead Fullstack  peuvent percevoir entre 55 000 € et 70 000 € annuels selon leur niveau d'expertise tandis que  les lead mobile gagnent 55 000 € de rétribution au minimum.



Les leads développeurs figurent en tête des professions les mieux rétribuées dans le domaine du développement. Source: Silkhom . 

Egalement bien loties, les compétences autour de Cobol (entre 38 000 et 45 000 € pour un junior et jusqu'à 50 000 € voire plus pour un confirmé). Ce métier est particulier, car le langage Cobol est vu par beaucoup d'ingénieurs comme un langage obsolète (créé en 1959) et peu de formations sont proposées de nos jours. Cependant, il offre l'avantage d'être simple d'utilisation et facile d'apprentissage et est encore beaucoup utilisé dans le domaine bancaire et dans la plupart des systèmes de gestion administratives, précise le cabinet dans sa grille des salaires.

La rareté sur les profils Cobol entraîne une surenchère des salaires. Source Silkhom. 

Les autres technologies de développement recherchées par les recruteurs portent sur la méthode Scrum qui consiste à faciliter et à coordonner les projets en interne (entre les architectes, les développeurs, etc...). Le Scrum master (entre 44 000 et 55 000 € pour un profil confirmé ayant 4 à 8 ans d'expérience et entre 52 000 à 65 000 € pour un senior)  organise la planification des points (pokers, sprints...) et propose des solutions/méthodes adaptées à la méthode Scrum (intégration continue) ou le développement piloté par les tests. Un niveau Bac+5 en école d'ingénierie informatique avec si possible une spécialité en gestion de projet / développement est requis pour ce poste. Posséder des compétences autour de Java et obtenir une certification Scrum Alliance est très apprécié des recruteurs, souligne Silkhom dans sa grille des salaires.

Les professionnels de la méthode Scrum sont valorisés par les entreprises pour faciliter et de coordonner les projets en interne. Source Silkhom. 

Au rang des professions les mieux rétribuées dans le domaine du développement on trouve aussi le développeur BackEnd JavaScript avec un salaire pouvant varier de 35 000 à 48 000 € pour un junior et dépasser les 70 000 € pour un expérimenté. Cette profession requiert la maîtrise du  front-end comme HTML, CSS, JQuery, mais également des technologies back-end au travers de JavaScript avec Node.js, le plus couramment utilisé. Il dispose également de solides connaissances en bases de données souvent NoSQL (MongoDB par exemple) et se doit d'être à l'aise avec des sites d'hébergement comme. Un niveau Bac+3/5 en ingénierie informatique est requis pour ce type de poste.



Le développeur back-end opère principalement sur le back-office, ainsi que sur tous les éléments du projet qui sont  indispensables au bon fonctionnement du site web. Source Silkhom. 

A ses côtés, on trouve diverses spécialités aux salaires quasi-équivalents, soit entre 35 000 € et 55 000 € selon l'expertise des candidats.  Il s'agit des développeurs Python, Java/JEE, .Net, PHP, Windev/webdev et mobile. Dans ce palmarès des professions les mieux rétribuées, on trouve aussi le data scientist (entre 45 000 € annuels pour un profil junior et jusqu'à 100 000 € pour un confirmé ayant plus de 5 ans d'expertise), l'ingénieur big data (entre 40 000 et 90 000 € annuels), l'ingénieur DevOps (entre 40 000 € et  60 000 €), le chef de projet web et mobile (45 000 à 80 000 €)  et le développeur de bases de données (32 000 € à 55 000 €).



Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité