Steve Ballmer se refuse à envisager Office sur iOS

À l'occasion du lancement d'Office 2013, le PDG de Microsoft a réaffirmé qu'il ne voyait pas l'intérêt à proposer une version native de sa suite Office pour les terminaux iOS.

Le PDG de Microsoft Steve Ballmer a laissé entendre qu'il n'est pas nécessaire de proposer des versions natives des applications de la suite Office puisque les utilisateurs peuvent accéder à la version en ligne avec leur navigateur. Il se réfère à Office à la demande (qui permet à un utilisateur d'utiliser Word, Excel ou PowerPoint en streaming depuis Internet sur un PC). Depuis 2011, les utilisateurs sur Mac ou PC peuvent en effet utiliser les versions de base des applications bureautiques de Microsoft (Word, Excel et PowerPoint), qui sont disponibles sur SkyDrive. Ces applications de base vous permettent de créer et d'éditer des documents, mais sans offrir autant de fonctionnalités que les versions de bureau. Ces versions épurées sont toutefois faciles à utiliser.

Dans une interview accordée à Bloomberg Business Week le 29 janvier dernier à l'occasion de la sortie d'Office 2013, Steve Ballmer a déclaré : «nous sommes très satisfaits du produit que nous mettons sur le marché. Il a du sens avec des machines telles que les Mac et les PC. Nous avons un produit qui nous semble très bien adapté. Nous proposons aux clients d'utiliser Office via leur navigateur c'est un point très important. Et nous verrons bien ce qu'il se passera dans le futur. »

Trop d'obstacles sur le chemin d'Office pour iOS

Une rumeur persistante a circulé l'année dernière suggérant que des versions iOS d'Office seraient proposées en février ou mars de cette année. Le 30 janvier dernier, une autre rumeur affirmait que les applications Office pour iOS étaient allaient « bientôt arriver ». Certains observateurs estiment toutefois que le principal blocage à l'arrivée d'une suite Office sur iOS tient à la commission de 30 % prélevée par Apple sur toutes les applications vendues sur l'App Store et aux complications liées à la formule d'abonnement proposée par Microsoft.
Bob O'Donnell, analyste chez IDC, pense qu'il serait très imprudent pour Microsoft de faire l'impasse sur iOS. « Le jour où ils [Microsoft] introduiront Office pour iOS et Android, ils gagneront beaucoup d'argent ». Toutefois, il a ajouté : «Si Microsoft n'appuie pas sur le bouton Office pour iOS et Android bientôt, il va louper le côche ».

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité