L'Open RAN pour ouvrir et partager plus simplement des réseaux

L'Open RAN pour ouvrir et partager plus simplement des réseaux

Avec l'Open RAN, n'importe quel fournisseur peut accéder à cette technologie pour construire des composants à moindre coûts et des offres. (Crédit D.R.)

Développer un réseau privé ouvert en Europe compatible avec la 4G/5G, c'est dans cette optique que les opérateurs Orange et Vodafone se sont récemment associés. Les premiers sites commerciaux, entrant dans le cadre de cet accord, devraient être déployés dès cette année dans une zone rurale de...

iLes dossiers sont réservés aux membres

CONNEXION
Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous à Distributique et bénéficiez gratuitement des services suivants :

  • Accédez à tous les dossiers
    de la rédaction
  • Consultez tous les entretiens
    exclusifs de Distributique
  • Gérez vos abonnements
    aux différentes newsletters
  • Un compte unique sur tous
    les différents site IT News Info
Encore de nombreux défis à relever avant un déploiement à grande échelle

Pour Soriant Perez, Sales Manager Outdoor Wireless chez l'équipementier CommScope, qui s'est récemment exprimée dans une tribune, l'Open RAN suscite un vif intét mais il reste de nombreux défis restant à relever dont la curité. En effet, n'oublions pas qu'Open RAN ouvre la voie à une multitude de fournisseurs, ce qui n'est pas sans conséquences éventuelles en termes de curité en vue d'une responsabilité diffuse des différents éléments du réseau imbriqués. La maintenance de ces multiples équipements est aussi un élément à prendre en compte d'où l'intét de disposer d'équipes bien formées pour agir sur cette diversité de composants d'autant plus que la gestion de base d'une station 5G est compliquée. Ensuite, l'interopérabilité doit être absolument assurée avec les équipements existants et à venir mais surtout avec les systèmes historiques, d'autant que les travaux Open RAN sont menés à partir de la 4G. De plus, les expérimentations actuelles ne préfigurent pas encore des performances futures lors d'une mise à l'échelle grandeur nature, notamment en termes de latence et de montée en charge. De même, l'impact de cette technologie pourrait amener les opérateurs à revoir leurs outils liés à l'analytique et à l'orchestration.  

Publicité

Derniers Dossiers

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....