Accenture va croquer Linkbynet

Les deux co-fondateurs de Linkbynet, Patrick et Stéphane Aisenberg, acceptent le rachat par Accenture. (Crédit Photo : C.R)

Les deux co-fondateurs de Linkbynet, Patrick et Stéphane Aisenberg, acceptent le rachat par Accenture. (Crédit Photo : C.R)

Pour se renforcer dans le conseil aux entreprises migrant vers le cloud, Accenture va racheter Linkbynet. Spécialisée dans le cloud et la cybersécurité, la société française va ainsi rejoindre la division Accenture Cloud First.

Après une série d'acquisitions dans plusieurs pays, l'appétit d'Accenture s'est posé en France avec l'intention d'acquérir Linkbynet. La société spécialisée dans le cloud et la cybersécurité devrait bientôt grossir les rangs de la division Accenture Cloud First. Cette dernière a été dévoilée en septembre dernier pour aider et accompagner les clients dans leur migration vers le cloud. L'entité peut compter sur un plan d'investissement de 3 milliards de dollars sur 3 ans. Une petite part de ces fonds devrait servir au rachat de Linkbynet, même si les deux parties n'ont pas voulu communiquer le montant de l'opération. L'acquisition semble néanmoins bien engagée avec l'annonce d'un des investisseurs de Keensight Capital de céder ses parts acquises en 2016 pour 50 M€.

Accenture met donc la main sur une société qui a fêté ses 20 ans d'existence l'année dernière. Née en 2000 sous l'impulsion de deux frères, Patrick et Stéphane Aisenberg, elle se concentre sur l'infogérance des systèmes d'information, des sites web et des applications. Petit à petit, la société grandit et s'étend dans plusieurs pays en Belgique, au Canada, en Chine, au Luxembourg, à l'île Maurice, à Singapour et au Vietnam. Elle comprend aujourd'hui 900 salariés et dispose de 400 certifications des principaux fournisseurs cloud (AWS, Google Cloud, Microsoft Azure ou Alibaba). Parmi ses clients, elle compte des références comme Engie, Schneider ou Sodexo.

Des compétences à coup d'acquisitions

Depuis 2017, Linkbynet avait accéléré sa croissance à travers plusieurs acquisitions : la société Treeptik en 2017, spécialisée DevOps et Docker pour lancer l'activité conseil, puis Securiview en 2018 pour renforcer le pôle cyber sécurité. Pour les compléter, la société a acquis Objectif Libre en 2018, afin d'accroitre la capacité de transformation des architectures open-source, et Data Essential en 2019 pour renforcer la gestion des architectures de cloud privé et big data sur le cloud. Enfin, toujours en 2019, elle a racheté Wise Partners pour muscler son activité cybersécurité. Récemment, elle a regroupé ses activités dédiées à la sécurité IT au sein d'une division baptisée Linkbynet Cybersecurity.

Fort de cette croissance externe, Linkbynet a profité de la célébration de ses 20 ans pour se réorganiser avec la nomination de Julien Trassard au poste de directeur général et avait pour objectif de doubler le chiffre d'affaires à 200 M€ en 2023. Mais maintenant, une autre page va se tourner en intégrant la division Cloud First comprenant 70 000 spécialistes du cloud et experts métiers. « L'équipe de Linkbynet apportera une expertise approfondie en matière de cloud et d'ingénierie, de services managés, d'outils technologiques sophistiqués, ainsi que des compétences dans la cybersécurité liée au cloud », explique Karthik Narain, CEO d'Accenture Cloud First. Le projet d'acquisition sera finalisée après les approbations préalables des instances représentatives du personnel et des autorités.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité