Broadcom sort une puce qui s'appuie sur le WiFi 6

La puce radio BCM4389 de Broadcom va équiper un grand nombre d'équipements WIFi 6E. (Crédit : Broadcom)

La puce radio BCM4389 de Broadcom va équiper un grand nombre d'équipements WIFi 6E. (Crédit : Broadcom)

Le WiFi 6E s'appuie sur la norme WiFi 6 (802.11ax) existante, enrichie de nouveaux canaux dans la bande radio des 6 GHz.

Broadcom a annoncé ce qu'il appelle la première puce WiFi 6E pour appareils mobiles, laquelle prend en charge les canaux à 160 MHz dans la bande radio des 6 GHz que la Commission Fédérale des Communications américaine (FCC) pourrait bientôt libérer aux États-Unis. Cette bande passante dédiée ajoutera une troisième bande de fréquence au spectre WiFi traditionnel. La plupart des réseaux WiFi et des clients actuels utilisent les bandes de fréquences de 2,4 GHz et 5 GHz. La nouvelle norme tirera parti des blocs contigus dans la bande de fréquences sans licence de 5,925 à 7,125 GHz. Finalement, le WiFi 6E c'est tout simplement du WiFi 6 (802.11ax) avec une bande passante beaucoup plus large.

La nouvelle est importante, car même si le WiFi supporte une grande partie de la charge du trafic Internet mobile mondial, il dispose d'une largeur de bande limitée pour le gérer : la bande des 2,4 GHz est limitée à un spectre de 70 MHz et la bande des 5 GHz à un spectre de 500 MHz. La bande de 6 GHz offre jusqu'à 1 200 MHz de bande passante supplémentaire, suffisamment pour prendre en charge 14 nouveaux canaux de 80 MHz et sept nouveaux canaux de 160 MHz.

Jusqu'à 2,63 Gb/s

Tous ces canaux permettront de réduire l'encombrement des réseaux sans fil de la maison, du bureau et en déplacement. Mais, comme vous l'avez probablement déjà deviné, il faudra un nouveau matériel pour exploiter la bande de fréquence. Les puces WiFi 6E comme celles de Broadcom seront rétrocompatibles, c'est-à-dire qu'elles fonctionneront sur les réseaux à 2,4 et 5 GHz, mais elles n'offriront les vitesses les plus élevées qu'en se connectant à des routeurs et à des points d'accès WiFi qui fonctionnent également dans le nouveau spectre à 6 GHz.

Selon Broadcom, sa puce BCM4389 pourra prendre en charge deux flux spatiaux simultanément et devrait théoriquement offrir un débit de 2,63 Gb/s au niveau de la couche physique. Dans le monde réel, les performances seront certainement moins élevées, mais tout de même très rapides. La puce utilisera également des technologies introduites avec des versions WiFi antérieures, notamment la modulation Multi-utilisateurs MU-MIMO, la technique OFDMA de multiplexage et de codage des données, et la modulation de l'amplitude du signal 1024-QAM.

Mise à jour du matériel nécessaire

L'utilisation du spectre à 6 GHz présente cependant un inconvénient potentiel : sa portée réduite. Les transmissions radio utilisant des fréquences plus élevées ont des longueurs d'onde plus courtes, et les longueurs d'onde courtes ont plus de chance d'être absorbées par des barrières physiques comme des murs et des plafonds. C'est pour cette raison qu'un réseau à 2,4 GHz peut couvrir une plus grande surface qu'un réseau à 5 GHz. Selon Broadcom, la puce BCM4389 devrait être expédiée et disponible dans des appareils clients d'ici la fin de l'automne 2020. Il sera donc possible d' acheter des appareils WiFi 6E pendant les fêtes de fin d'année.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité