Chiffre d'affaires record pour Exclusive Networks au T2

« Cette performance record [Ndlr : du premier trimestre] reflète notre positionnement unique dans l’écosystème de la cybersécurité et les solides moteurs de croissance structurelle du marché », a commenté Jasper Trolle, le CEO d’Exclusive Networks. Crédit photo : E.N.

« Cette performance record [Ndlr : du premier trimestre] reflète notre positionnement unique dans l’écosystème de la cybersécurité et les solides moteurs de croissance structurelle du marché », a commenté Jasper Trolle, le CEO d’Exclusive Networks. Crédit photo : E.N.

Le groupe de distribution IT Exclusive Networks a dégagé 42,5% de croissance brute entre avril et juin derniers. L'entreprise d'envergure mondiale reste toujours très ancrée dans la zone EMEA dont elle a tiré 78% de ses facturations.

Le VAD français Exclusive Networks a clos le deuxième trimestre 2022 sur une performance supérieure à celle des trois mois précédents, au cours desquels ses revenus avaient déjà connu une hausse de 24,9%. Entre avril et juin derniers, son chiffre d'affaires brut s'est en effet envolé de 42,5% (+39,3% à taux de change constant) pour atteindre 1,027 Md€. Pour les six premiers mois de 2022, l'entreprise affiche ainsi 1,95 Md€ de facturations brutes, soit 33,8% (31,2%) de mieux qu'à la même période en 2021.

12 points de croissance apportés par les acquisitions

« Cette performance record [Ndlr : du premier trimestre] reflète notre positionnement unique dans l'écosystème de la cybersécurité et les solides moteurs de croissance structurelle du marché. Des facteurs exogènes tels que le renforcement du dollar américain et des taux de livraison meilleurs que prévu de la part de nos principaux fournisseurs ont également contribué à la croissance », a commenté Jasper Trolle, le CEO d'Exclusive Networks. Les acquisitions d'Ignition Technology et de Networks Unlimited ont également stimulé les ventes de l'entreprise en lui apportant 12 points de croissance trimestrielle.

Du point de vue de l'offre, la hausse trimestrielle des revenus du VAD a été alimentée par tous les principaux segments du marché de la cybersécurité, et par ceux sur lesquels il s'est positionné plus récemment comme la sécurité via le cloud et les DevSecOps. A titre d'exemple, la hausse de ses ventes a atteint 58% dans le domaine de la protection des endpoints, 51% dans celui de la protection des données, 43% dans la protection des serveurs web et des messageries, ou encore 33% dans la sécurité des réseaux.

Des revenus en hausse de 43% en EMEA

Géographiquement parlant, c'est encore et toujours en EMEA que le groupe réalise la plus grande de son activité dans le monde, soit 78% de son chiffre d'affaires brut total au deuxième trimestre. Dans la région, ses revenus se sont élevés à 797,8 M€. Ils ont ainsi enregistré une progression de 43% d'une année sur l'autre, grâce, notamment, à des résultats particulièrement bons au Royaume-Uni et en Allemagne. Dans les zones Asie-Pacifique et Amériques les revenus se sont respectivement établis à 122,7 M€ (+36,3%) et 106,7 M€ (+46,1 M€).

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité