Cisco étoffe sa gamme UCS avec les Xeon Sapphire Rapids

Disponible en bi et quadri-sockets, les derniers serveurs UCS X de Cisco accueillent des puces Intel Xeon Sapphire Rapids. (Crédit Cisco)

Disponible en bi et quadri-sockets, les derniers serveurs UCS X de Cisco accueillent des puces Intel Xeon Sapphire Rapids. (Crédit Cisco)

Équipés de processeurs Intel Xeon Scalable de 4e génération avec jusqu'à 60 coeurs par socket, les deux derniers modèles de serveurs 410c M7 et 210 M7 de la gamme UCS  de Cisco seront plus performants et plus économes en énergie.

La famille Unified Computing System (USC) de Cisco se renforce avec des modèles plus performants équipés de la dernière génération de processeurs Intel Xeon Scalable Sapphire Rapids. Présentées cette semaine avec plusieurs mois de retard sur la date prévue, ces puces offrent jusqu'à 60 coeurs par socket et supporter la mémoire DDR5 et HBM2E, le PCIe 5.0 et le CXL 1.1. En outre, elles comprennent un ensemble d'accélérateurs spécialisés (activables en option) pour le stockage, l'analytique, l'IA et l'équilibrage de la charge. Intel a également étoffé sa famille de GPU par l'ajout de la série Data Center GPU Max Series.

Sur la base de ces processeurs, Cisco commercialise  deux modèles UCS haut de gamme de la série X : les UCS X 410c M7 à quatre sockets et les UCS X 210 M7 à deux sockets. Ils seront disponibles dans le courant de ce trimestre. L'équipementier a aussi introduit des serveurs rack moins puissants de la série C, à savoir l'UCS C220 1U et l'UCS C240 2U. « Par ailleurs, Cisco intégrera des GPU Intel Data Center dans sa technologie UCS X-Series Fabric pour supporter les charges de travail à forte intensité de calcul », a déclaré Siva Sivakumar, vice-président de Cisco Compute Product Management and Solutions. « L'objectif est de permettre aux clients de prendre en charge la diversité architecturale et applicative sans perturber leur environnement actuel », a ajouté M. Sivakumar. « Tous ces serveurs et GPU s'intègrent dans notre UCS Fabric et supportent les applications d'entreprise critiques existantes et les futures applications gourmandes en mémoire, les charges de travail bare-metal et virtualisées ». 

Une réduction énergétique de plus de 30% 

L'environnement serveurs UCS est contrôlé et géré par l'outil cloud Intersight du fournisseur, qui supporte les charges de travail virtualisées, conteneurisées et bare-metal. Les processeurs sont à la fois plus performants et plus économes en énergie, si bien qu'un plus grand nombre de systèmes effectuant la même charge de travail consommera moins d'énergie que les générations précédentes. « Dans certaines configurations, on pourra réduire de 75 % le nombre de systèmes nécessaires tout en diminuant la consommation d'énergie de 31 % par rapport aux modèles existants », a encore déclaré M. Sivakumar. Les hyperscalers AWS, GCP, IBM et Microsoft Azure, et les fournisseurs de serveurs HPE, Dell et d'autres ont également annoncé qu'ils prenaient en charge les derniers processeurs d'Intel.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité