Colt est en passe d'atteindre son objectif en termes de franchisés

Philippe Goalard, le directeur des partners services de Colt France.

Philippe Goalard, le directeur des partners services de Colt France.

L'opérateur devrait disposer de 25 franchisés en Europe et de quatre en France d'ici la fin de l'année. Dans l'hexagone, leur nombre ne devrait pas continuer de croître outre mesure, afin de préserver le fonds de commerce des 40 agents de l'opérateur.

En 2011, Colt diversifiait son approche de la vente indirecte en lançant un réseau de franchisés à travers l'Europe. A l'époque, l'opérateur britannique s'était fixé pour objectif de disposer de 25 partenaires de ce type sur le continent. « Nous aurons atteint ce but d'ici la fin 2015 », se félicite Philippe Goalard, le directeur des partners services de Colt France depuis février dernier. Dans l'Hexagone, où l'opérateur voulait s'associer à trois franchisés d'ici la fin 2014, l'ambition a également été atteinte quasiment dans les temps.

Une signature à venir en Rhône-Alpes

Au début de cette année, Colt France a en effet signé un contrat de franchise avec le prestataire de services IT Auranexet. Un an auparavant, un partenariat similaire avait été scellé avec Foliateam, un intégrateur et opérateur de solutions de communication unifiées qui exploitent 8 agences régionales. Une belle prise dotée d'un effectif 180 personnes, bien supérieur aux 40 à 50 salariés qu'emploient en moyenne ses homologues du réseau européen de ventes indirectes de Colt. S'ajoute à Foliateam et Auranext la société IP ACS, la première franchise mise en place par Colt en France. A priori, ce trio devrait être rejoint par un autre franchisé basé en Rhône-Alpes, où Colt veut fortement relancer sa présence, d'ici la fin 2015.

« Nous ne prévoyons pas de nouveaux recrutements, indique Philippe Goalard. Nous préférons nous concentrer sur la formation, l'accompagnement et la génération d'opportunités d'affaires pour nos franchisés afin qu'ils tirent un bon retour sur investissement de leur collaboration avec Colt. » Une fois cette phase de consolidation de ses partenariats terminée, l'opérateur ne s'interdira pas de s'associer à de nouveaux franchisés. Néanmoins, il est déjà acquis pour lui que le nombre de nouveaux partenaires éventuels resta très limité. Colt veut éviter la concurrence entre ses franchisés et ses agents qui sont au nombre de 40 en France et développent une forte activité en régions.

Des franchisés chargés de créer des solutions autour des offres de Colt

Se faisant, Colt ne se montre-t-il pas trop précautionneux ? La question vaut d'être posée puisque, comme l'explique son directeur des partners services, « nos franchisés ont un rayonnement national quand nos agents mènent une activité régionale. En outre, les uns et les autres ne ciblent pas les mêmes catégories de clients et ne proposent pas les mêmes offres. » En effet, les structures de courtage que sont les agents proposent la plupart du temps les services réseaux, voix et hébergement de l'opérateur sans plus de valeur ajoutée. Ils ciblent en général des entreprises de 20 à 200 utilisateurs environs. De leur côté, les franchisés se positionnent sur des cibles de clients plus grands à qui ils proposent les services de Colt en les packageant dans des solutions plus larges.

Un impact de la franchise déjà perceptible dans les revenus de Colt

L'association entre Colt et ses franchisés représente un potentiel de revenus non négligeable pour l'opérateur. « Les franchisés ont déjà un vrai impact sur nos résultats. En France, le montant des prises de commande qu'ils réalisent va être multipliée par deux cette année », s'enthousiasme Philippe Goalard. A titre d'exemple, Foliateam devrait générer +200% de chiffre d'affaires avec Colt en 2015. Quant à IP ACS, dont l'antériorité dans le réseau de Colt remonte à 2012, le montant de ses prises de commande devrait progresser de 40%.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité