Colt lâche les services IT

 Selon Rakesh Bashin, son CEO, Colt devrait dégager entre 1,5 et 1,53 Md€ de chiffre d’affaires en 2015 et 2016.  Crédit photo : D.R.

Selon Rakesh Bashin, son CEO, Colt devrait dégager entre 1,5 et 1,53 Md€ de chiffre d’affaires en 2015 et 2016. Crédit photo : D.R.

L'opérateur télécoms juge trop risqué financièrement de mener sa division services IT vers la profitabilité. Confronté à des résultats en berne, le groupe britannique préfère cesser cette activité, avec à la clé 25 M€ d'économies par an.

Colt veut se recentrer sur son coeur de métier. Le 30 juin, l'opérateur britannique qui cible les entreprises a en effet annoncé qu'il allait cesser de délivrer des prestations dans le domaine de l'IT (services managés, infogérance applicative, conseil, etc.). Présente sur différents marché européens, dont la France, l'entreprise entend ainsi se focaliser sur ses activités les plus importantes, à savoir la connectivité réseaux, la voix et les prestations fournies depuis ses 22 datacenters (colocation, salles dédiées, reprise après sinistre, etc.).

La décision s'inscrit dans le cadre d'un plan cadre stratégique sur lequel planchait la direction du groupe Colt depuis le début de l'année 2015. L'un des objectifs affichés est « d'améliorer les performances » de la société. En clair, il s'agit de restaurer les comptes de l'opérateur dont l'activité baisse depuis 2013. En 2014, la société a publié un chiffre d'affaires de 1,49 Md€, soit 5,1% de moins que l'année précédente. Sur la même période, son EBITDA était de 297,1 M€ (-7,2%).

Près de 78 M€ dans les services IT en 2014

En 2014, l'activité services IT de Colt a représenté 77,8 M€ de facturations. Une goutte d'eau dans le chiffre d'affaires global de l'opérateur, mais qui demanderait encore beaucoup d'investissements à court et moyen termes pour devenir rentable. Or, la direction du groupe pense que tenter de rendre sa division Services IT compétitive constitue un pari financier risqué.

Telle qu'il a été imaginé, l'arrêt de l'activité devrait s'étaler sur deux à trois ans. Durant cette période, Colt continuera de servir les clients déjà sous contrat mais cessera de les reconduite ou d'en signer de nouveaux. L'opération devrait permettre à Colt d'économiser 25 M€ par an. Elle entraînera aussi des frais, dont 45 à 55 M€ en liquidité et des coûts de restructuration de l'ordre de 25 M€.

La direction du groupe assure que la sortie de Colt du marché des services IT n'est pas liée à l'offre du gestionnaire de fonds Fidelity de racheter les parts des actionnaires minoritaire de l'opérateur. Fildeity fait partie des actionnaires fondateurs de Colt et détient déjà 62% de son capital. Les dirigeants de Colt ont jugé que son offre, qui engage 2,4 Md€, sous valorise l'entreprise.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité