Dassault Systemes revoit à la hausse ses prévisions de CA annuel

Après un deuxième trimestre très réussi, Dassault Systèmes dépasse de nouveau les prévisions de chiffre d'affaires qu'il s'était fixé au troisième trimestre. Celui-ci frôle les 500 millions d'euros (499,5 M€) en normes IFRS, tandis que le non-IFRS s'établit à 505 M€. Ces chiffres ne sont pas encore audités. En juillet dernier, l'éditeur français spécialisé dans les logiciels de conception, de maquette numérique 3D et de gestion du cycle de vie des produits (PLM) avait indiqué viser un chiffre d'affaires de 480 à 490 M€ non-IFRS sur ce troisième trimestre. La marge opérationnelle est de 22,3%. Le résultat net s'élève à 82,7 M€ sur le trimestre (76,9 M€ au 3e trimestre 2011) et à 241,2 M€ sur neuf mois.

L'éditeur revoit donc de nouveau à la hausse ses objectifs de croissance pour l'année 2012 en prévoyant de franchir le seuil des 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Sur l'ensemble de l'exercice, il pense réaliser de 2,02 à 2,03 milliards d'euros, soit une progression de 9 à 10%, et un bénéfice net par action de 3,30 à 3,35 euros (+13 à 15% par rapport à 2011).

Un centre de R&D créé avec le groupe chinois SMEDI

La société a connu depuis le début de l'année une évolution favorable de ses résultats, confirme Bernard Charlès, son PDG, dans un communiqué. Il rappelle aussi que le groupe, qui réalise l'essentiel de son chiffre d'affaires à l'international, a procédé à d'importants investissements pour faire adopter ses solutions spécifiques à chaque industrie. Le dirigeant souligne que Dassault Systèmes rassemble 10 000 collaborateurs « hautement qualifiés » travaillant avec un réseau de partenaires qui continue à se développer rapidement. Cité par nos confrères du Figaro, Bernard Charlès indique par ailleurs que, sans la récente augmentation de l'impôt sur les sociétés, son groupe aurait embauché « 200 à 300 ingénieurs de plus en France ».

Sur le trimestre, la société a notamment étendu l'utilisation de ses solutions au sein du groupe aéronautique Boeing, avec la signature d'un contrat de cinq ans. Son application de simulation réaliste Simulia a été retenue par l'équipementier automobile Dana Holding Corporation. Un centre de R&D pour l'ingénierie civile a par ailleurs été créé par l'éditeur avec le groupe chinois SMEDI (Shanghai Municipal Engineering Design Institute).

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité