Divalto franchit une nouvelle étape dans la verticalisation de son offre

Jérémy Grégoire,chef Produit et responsable R&D chez Divalto : « Désormais, nous proposons trois ERP différents, avec un marketing et un réseau de partenaires dédiés à chacun d'entre eux.» (Crédit photo : D.R.)

Jérémy Grégoire,chef Produit et responsable R&D chez Divalto : « Désormais, nous proposons trois ERP différents, avec un marketing et un réseau de partenaires dédiés à chacun d'entre eux.» (Crédit photo : D.R.)

L'éditeur Divalto a procédé au lancement effectif de sa plate-forme SaaS Divalto One qu'il décline en ERP métiers. Fort de ce socle technique, l'éditeur doit encore convaincre davantage de partenaires de le suivre sur la voie de la verticalisation.

En mai 2022, Divalto fêtait ses 40 ans et en profitait pour lever le voile sur Divalto One, sa nouvelle plate-forme ERP et CRM full-web. Après avoir fait l'objet d'une période de bêta test de plusieurs mois, elle est commercialisable par le réseau d'intégrateurs de l'éditeur depuis juin dernier. Exclusivement disponible en SaaS, Divalto One consiste presque exclusivement en une refonte de l'interface utilisateur des solutions de Divalto. Cette dernière devient plus moderne, plus simple à prendre en main, et plus personnalisable. Avec la nouvelle plate-forme, c'est aussi la première fois que l'éditeur propose front office commun à son ERP et à son CRM.

Trois nouvelles offres d'ERP métiers

Le lancement effectif de Divalto One marque également l'intensification de la stratégie de verticalisation de Divalto initiée en 2019. La plateforme est déclinée en trois offres métiers ciblant pour l'une les professionnels du négoce BtoB (divalto business), pour l'autre les acteurs des services de terrain (divalto field service), et, pour la dernière, les entreprises de l'industrie (divalto industry). S'y ajoute la brique CRM Divalto weavy 6.0. Jusqu'ici, l'approche de Divalto consistait à proposer à ces profils de clients des modules métiers autour son ERP généraliste Infinity, et non à fournir des offres distinctes et commercialisées comme telles. « Désormais, nous proposons trois ERP différents, avec un marketing et un réseau de partenaires dédiés à chacun d'entre eux », se félicite Jérémy Grégoire,chef Produit et responsable R&D chez Divalto.

Pour aller plus en avant dans sa stratégie de verticalisation, Divalto doit amener davantage de partenaires à le suivre dans cette voie. Depuis 2019 et le lancement de ses modules verticaux autour de l'ERP Infinity, 4 à 5 partenaires se sont spécialisés sur les acteurs des services de terrain (field services), 3 à 4 sur les acteurs de négoce et un peu moins encore sur les acteurs de l'industrie. C'est peu, quand on sait que le réseau d'intégrateurs de Divalto compte une centaines de partenaires dont une trentaine est très active. « Nous avons choisi de pas y aller brutalement pour les amener à opérer cette transition », explique Jérémy Grégoire.

Des avantages de la verticalisation pour les partenaires

Au-delà du fait de leur proposer des offres métiers et un programme partenaires dédiés à chacune d'elles, l'éditeur compte aussi sur la bonne compréhension des avantages de la verticalisation par ses partenaires. « Se spécialiser sur un métier permet à un partenaire de disposer de consultants experts et donc d'être plus pertinent après des client. En outre, fournir des prestations collant au plus près aux besoins spécifiques des entreprises évite d'être trop challengé sur tarifs journaliers des consultants. Enfin, la spécialisation apporte plus d'efficacité en matière de déploiement », énumère Jérémy Grégoire. Du reste, si nombre de revendeurs Divalto vendent son ERP généraliste, ils sont en revanche une minorité à travailler un portefeuille client généraliste. Cet état de fait devrait faciliter la tâche de l'éditeur dans son travail de constitution d'un réseau de partenaires métiers

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité