En pleine transformation, Micropole affiche un bilan 2014 difficile

Le chiffre d'affaires de Micropole s'établit à 91,8 M€ sur l'année 2014. (D.R)

Le chiffre d'affaires de Micropole s'établit à 91,8 M€ sur l'année 2014. (D.R)

Micropole publie ses résultats annuels 2014. Le chiffre d'affaires, à taux de change et périmètre constants, se monte à 91,8 M€, contre 98,6 M€ sur l'exercice précédent. Le résultat opérationnel courant s'élève à 2 M€, en repli de 66,67 %.

Pour le compte de son exercice 2014, la société de conseil et d'intégration Micropole a réalisé un chiffre d'affaires de 91,8 M€. Durant ces 12 mois, son résultat opérationnel s'est déprécié de 66,67% pour s'établir à 2 M€. Quant à son résultat net, il accuse une perte de 9,4 M€. Il est alourdi par les cessions d'activités et intègre un amortissement exceptionnel de la valeur comptable des goodwill (écart d'acquisition entre la valeur d'achat et la valeur économique de l'entreprise) par rapport à la valeur estimée de 4,3 M€. La trésorerie s'élève à 8,3 M€ avec un endettement financier net à 13,7 M€ pour des capitaux propres de 50,4 M€.

Micropole souligne avoir traversé une « année de transformation », entre concentration sur le conseil et l'intégration à forte VA et cessions d'autres activités. En septembre 2014, Micropole a cédé son activité ERP en France, Suisse et Belgique. Ce qui a mécaniquement impacté l'effectif du groupe qui s'est délesté de deux cent personnes.

En progression dans la zone Benelux

Les activités de conseil, de pilotage de la performance financière et de big data progressent en France. Avec une accélération marquée sur le second semestre des activités de la transformation digitale. La zone Benelux, dont les activités ont été recentrées autour du pilotage de la performance, a connu une très forte croissance sur l'ensemble de 2014 (+30 % du CA versus 2013). La société poursuit sa progression en Chine avec ses agences basées à Pékin, Shanghai et Hong-Kong. Cependant, l'activité n'a pas encore atteint une taille significative pour impacter de façon notable les indicateurs du groupe.

En repositionnant son curseur sur les problématiques du marché et les attentes des clients, Micropole s'ouvre sur les perspectives de dynamique données par le Syntec Numérique qui annonce une croissance pour le secteur du conseil et des services (+1,7%) sur 2015.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité