Infrastructure cloud : baisse momentanée des dépenses mondiales au T2

Evolution des ventes mondiales d'infrastructures cloud par fabricants entre les deuxièmes trimestres 2020 et 2021. Source : IDC

Evolution des ventes mondiales d'infrastructures cloud par fabricants entre les deuxièmes trimestres 2020 et 2021. Source : IDC

Après leur bond au deuxième trimestre 2020, les revenus du marché mondial des infrastructures cloud ont reculé de 2,4% entre avril et juin derniers. Les investissements devraient néanmoins repartir rapidement à la hausse et finir en progression de 12% pour l'ensemble de l'année.

Ininterrompue pendant six trimestres consécutifs, la croissance des ventes de serveurs et de systèmes de stockage dédiés aux infrastructures cloud (partagées et dédiées) a subi un coup d'arrêt. Au cours du deuxième trimestre 2021, le marché a reculé de 2,4% (-8,8% en Europe de l'Ouest) à 16,8 Md$ d'une année sur l'autre, selon IDC. Cette baisse n'a cependant rien d'inquiétant. Notamment parce que la base de comparaison est le second trimestre 2020, période lors de laquelle les entreprises du monde entier commençaient à affronter la pandémie, avec pour effet de faire bondir de 39,1% les revenus du secteur.

Les infrastructure cloud partagées tirent le marché vers le bas

La décroissance trimestrielle enregistrée provient exclusivement du repli des investissements dans les infrastructures cloud partagées. Ils ont représenté 11,9 Md$ entre avril et juin derniers, soit 6,1% de moins qu'un an plus tôt. Ce type de dépenses avait connu une progression exceptionnelle de 55,5% au deuxième trimestre 2020. De leur côté, les sommes injectées dans les infrastructures cloud dédiées ont crû de 7,8% à 4,9 M$ sur trois mois. Un peu moins de la moitié de ce montant (46,5%) a été consacrée à des déploiements sur les sites des utilisateurs.

En dépit des derniers résultats trimestriels du marché mondial des infrastructures cloud, IDC se veut confiant pour les mois à venir. Le cabinet d'études table sur une progression des ventes de 12% à 74,3 M$ pour l'ensemble de l'année 2021. 51,4 Md$ de revenus (+11,1%) devraient provenir des achats orientés vers les infrastructures cloud partagées, contre 22,8 Md$ (+14,1%) pour ceux tournés vers les infrastructures cloud dédiées.

Le marché des infrastructures non-cloud renoue avec la croissance

Le marché des infrastructures non-cloud est lui aussi promis à une hausse cette années. Après deux ans de baisse, son chiffre d'affaires devrait représenter 58,9 Md$ (+2,7%) en 2021. Il a progressé de 3,4% à 13,4 Md$ au cours du seul deuxième trimestre.

Toutes catégories de dépenses en infrastructures confondues (cloud et non-cloud), la population des fournisseurs de services (opérateurs cloud, opérateurs télécoms, MSP...) est celle qui investit le plus dans les serveurs et le stockage. Au deuxième trimestre 2021, le montant de ses dépenses en la matière a représenté 17,1 Md$ (-1,9%), soit 56,5% du marché mondial des infrastructures IT. Ses achats devraient atteindre 74,6 Md$ (+10,5%) pour l'ensemble de l'année en cours.

Dell et HPE en nette progression sur un marché baissier

Malgré le contexte baissier du marché des infrastructures cloud au deuxième trimestre, certains fournisseurs sont parvenus à réaliser de belles performances. C'est le cas de Dell, le numéro un mondial, dont les ventes ont crû de 10,5%. Elles lui ont permis de gagner 2,8 points de parts de marché à 15,5%. Son dauphin HPE s'en sort bien lui. Il affiche des ventes en hausse de 7,8%, qui représentent 11,4% (+1,1 point) du marché en valeur. Lenovo (+10,6%) et NetApp (11,3%) ont également enregistré de bons résultats de ventes. A l'inverse, Inspur (-25%), Huawei (-23,4%), Cisco (-14,4%), IBM (-30,2%) et les ODM (-9,8%) ont subi des revers importants au deuxième trimestre 2021.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité