Intel présente sa génération Broadwell pour tablettes et ultrabooks

Les puces Broadwell dégagent moins de chaleur, ce qui leur permet d'équiper des portables sans ventilateur et des tablettes plus fines. (crédit : Intel)

Les puces Broadwell dégagent moins de chaleur, ce qui leur permet d'équiper des portables sans ventilateur et des tablettes plus fines. (crédit : Intel)

Les processeurs Core M, premières puces Broadwell, seront disponibles à la fin de l'année. Et les premières machines équipées d'ici la fin de l'année. 

Intel a présenté officiellement cette semaine sa technologie de gravure à 14 nm qui devrait marquer le début d'une nouvelle génération d'Ultrabooks sans ventilateur et de tablettes. Les premiers produits, tablettes et hybrides, sont attendus pour la fin de l'année. Ils seront équipés du processeur Core M qui inaugurera cette cinquième génération de puces Core, nom de code Broadwell, qui succède à Haswell (processeurs Core i3, i5 et i7). A partir de début 2015, le choix de tablettes et ordinateurs portables s'élargira. Si l'on veut changer de PC, cela peut valoir la peine d'attendre.

Tout en augmentant la performance par rapport à Haswell, Intel a réussi à réduire la chaleur générée par Broadwell. Cela lui permet de placer les processeurs dans des tablettes de moins de 9 millimètres, de diminuer la consommation et de rallonger la durée de vie de la batterie, a expliqué Rani Borkar, vice-président de l'entité ingénierie plateforme d'Intel, lors d'un point presse cette semaine à Santa Clara. Depuis la livraison des puces Core en 2010, le fabricant a réussi à doubler la durée de vie de la batterie et les performances des processeurs.

Des annonces Broadwell sur l'IFA de Berlin

Broadwell apporte aussi de meilleures performances graphiques. La puce est également conçue pour des usages vocaux, a précisé Rani Borkar. Elle est 50% plus petite et 30% plus fine que le package Haswell. Le vice-président a présenté un prototype de tablette de 7,2 millimètres baptisé Llama Mountain et doté d'un écran de 12,5 pouces. Des versions de cette tablette, plus fine et plus lumineuse que l'iPad d'Apple, ont été montrées avec Windows 8 et Android sur le salon Computex en juin.

Asustek utilisera le Core M dans son Transformer Book Chi T300, un terminal hybride de 7,3 mm d'épaisseur avec un écran de 12,5 pouces détachable. D'autres produits devraient être annoncés sur le salon IFA de Berlin en septembre et Intel en dira plus sur la ligne Core M (nom de code Broadwell Y) à l'occasion de son forum développeurs IDF (9-11 septembre, San Francisco). On sait déjà que la puce Core M du Llama Mountain consomme environ 5 watts, à comparer aux 10 watts des puces Haswell. 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité