Le Syntec Numérique présente ses voeux pour 2020

Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique, veut faire de 2020 l’année d’un numérique plus inclusif, plus éthique et plus responsable. (Crédit : Syntec Numérique)

Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique, veut faire de 2020 l’année d’un numérique plus inclusif, plus éthique et plus responsable. (Crédit : Syntec Numérique)

Lors de la présentation de ses voeux aux acteurs de l'IT pour l'année 2020, Syntec Numérique par la voix de son président Godefroy de Bentzmann a réaffirmé son engagement en faveur de la formation et de la reconversion professionnelle vers les métiers de l'IT. Le développement d'une filière davantage eco-responsable et axée e-santé fait également partie des chevaux de bataille de la fédération professionnelle.

A l'occasion de sa traditionnelle cérémonie des voeux, Syntec Numérique a dévoilé sa feuille de route ce mercredi 15 janvier. Alors que l'année 2019 marquait les 50 ans de l'organisation professionnelle, Godefroy de Bentzmann, réélu à la présidence en juin dernier, est revenu sur ses actions lancées l'année passée et a rappelé ses chantiers prioritaires pour 2020. Alors que les métiers se transforment pour s'adapter aux évolutions technologiques, la formation et let la reconversion professionnelle font partie des sujets centraux de la fédération. Investi sur ces sujets depuis plusieurs années Syntec Numérique entend notamment étendre son dispositif de reconversion Numeric'emploi à l'ensemble des régions. L'objectif ? Donner la possibilité à tous ceux qui ne disposent pas d'aptitudes de se former aux métiers du numérique à tout âge et à tout niveau de carrière.

Après 6 ans d'expérimentation dans le Grand Est, le dispositif de reconversion professionnelle lancé par l'association a permis d'accompagner plus de 80% personnes vers un métier du numérique. Suite à cette phase de test, 500 dossiers ont été traités chaque année et plus de 200 stagiaires ont ainsi pu être orientés vers des formations IT, avec une proposition d'emploi à la clé. Au regard de ces résultats encourageants, le syndicat professionnel a demandé au gouvernement de déployer progressivement cette opération au niveau national en impliquant chacune des grandes régions françaises, les directions régionales de Pôle Emploi et les organisations professionnelles. Cet élargissement à l'ensemble du territoire devrait conduire dans un premier temps au recrutement annuel de 60 000 demandeurs d'emploi et personnes en reconversion professionnelle vers des professions.

Accueil du comité Lessis représentant l'e-santé

Le deuxième défi sur lequel Godefroy de Bentzmann s'est engagé porte sur le développement d'un numérique « plus responsable » a l'heure des enjeux sur le climat. En 2020, il s'agira de travailler sur des solutions destinées à réduire l'empreinte environnementale. Le lancement du programme « Numérique responsable » ira dans ce sens. Enfin, un troisième champ d'action consistera à oeuvrer en faveur de l'e-santé. En accueillant Lessis, une communauté d'éditeurs de logiciels de santé parmi ses adhérents, Syntec Numérique sera encore plus représentatif d'un secteur au sein duquel la transformation numérique du système de santé s'accélère dans le cadre de la mise en oeuvre du plan MaSanté 2022. Ce comité santé sera dorénavant co-présidé par Isabelle Zablit, administratrice de Syntec Numérique, présidente de Clavesis, et Régis Sénégou, jusqu'ici président de Lessis et directeur marché santé de Docaposte, qui remplace Olivier Vallet, président de Docapost.

« Poursuivre les efforts en faveur de la reconversion à nos métiers ou encore oeuvrer pour une filière plus eco-responsable sont des enjeux majeurs », a souligné le président de Syntec Numérique lors de ses voeux. Pour faire de 2020, une année du numérique plus inclusive, davantage éthique et responsable, le dirigeant poursuivra sa collaboration avec Tech in France pour initier des travaux communs.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité