Lenovo actualise ses solutions pour datacenter

Kirk Skaugen, patron de la division ISG de Lenovo a rappelé en préambule des annonces produits la position du groupe sur le marché du datacenter. (Crédit Photo: Lenovo)

Kirk Skaugen, patron de la division ISG de Lenovo a rappelé en préambule des annonces produits la position du groupe sur le marché du datacenter. (Crédit Photo: Lenovo)

Le spécialiste chinois des infrastructures IT a dévoilé une grande mise à jour de son portefeuille produit. Serveurs, stockage, hyperconvergence, services... pas moins de 50 solutions sont concernées par cette actualisation.

Les fournisseurs d'équipements IT ont l'habitude de faire des annonces de mises à jour produits par produits. Lenovo n'est pas de ceux-là en décidant un grand toilettage d'automne dans ces différentes gammes pour datacenter lors sa traditionnelle conférence de rentrée. En préambule de ces annonces, Kirk Skaugen, président de la division ISG (Infrastructure Solutions Group) de Lenovo est revenu sur le 30eme anniversaire de la structure et sur la position du fournisseur sur les différents segments de marché. « Selon Gartner, nous sommes en 3eme position mondiale sur les infrastructures IT. En matière de fiabilité des serveurs, nous occupons la 1ere place et en terme de croissance de revenus aussi », souligne le dirigeant. Sur le plan financier, la croissance est aussi au rendez-vous +22% pour les revenus dans les serveurs x86 et dans le stockage (développé en partenariat avec NetApp). En août dernier, le chiffre d'affaires d'ISG a dépassé les 2 milliards de dollars en hausse de 14% sur un an.

Une mise à jour des serveurs

Après cette entrée en matière, Kirk Skaugen a listé l'ensemble des produits mis à jour, une cinquantaine en tout. Sur la partie serveur, la gamme ThinkSystem v3 - qui se décline trois catégories System, Agile et Edge - embarque les prochaines puces serveurs d'Intel et AMD. En l'occurrence, les Xeon Scalable (Sapphire Rapids) d'Intel et les Epyc Genoa d'AMD (leur disponibilité est prévue début 2023). Ils accueilleront de la mémoire DDR5 et seront dotés de la dernière version du bus PCIe 5.0 avec le support du très attendue protocole CXL pour faciliter la désagrégation des configuration. Le constructeur n'a pas donné plus de détail sur les différentes configurations, mais simplement indiqué qu'avec la mise à jour matérielle, les serveurs devraient doubler les performances pour le développement des modèles d'IA et améliorer sensiblement celles pour l'analytique financier. Sur la partie IA, les ThinkSystem pourront intégrer différentes solutions accélératrices allant des GPU, DPU, SmartNIC ou des FPGA.



Les prochains serveurs ThinkSystems seront disponibles avec les prochaines générations de puces Intel ou AMD. (Crédit Photo : Lenovo)

A noter que Lenovo prévoit une actualisation de ses serveurs ARM, mais réservés au marché chinois. En complément de la partie serveur, la firme  a dévoilé la 5ème génération de son système de refroidissement liquide Neptune. Auparavant dédié aux systèmes Intel, cette technologie s'ouvre maintenant aux équipements AMD. Outre la réduction de la consommation énergétique (40%) mis en avant par le constructeur, il souligne aussi l'avantage du « zéro bruit » au sein du datacenter.

Une orientation entrée de gamme pour le stockage

Sur la partie stockage, l'accent est clairement mis sur l'entrée de gamme avec des offres à moins de 25 000 dollars qui représentent environ 60 % des systèmes livrés sur le marché, précise Lenovo dans sa présentation. Les baies de la gamme DE sont disponibles en version full flash (jusqu'à 1,8 Po de capacité) ou en version hybride (jusqu'à 8 Po de données en capacité). Là encore, la présentation est plutôt restreinte avec peu de détails techniques supplémentaires sur les baies de stockage, qui se décline en 2 séries (DE 6400 et 6600) en mode hybride ou full flash.



Le stockage full flash pour le marché PME-PMI est clairement un axe de croissance du constructeur. (Crédit Photo: Lenovo)

Le constructeur représente aussi ses efforts en matière d'infrastructures hyperconvergentes, ThinkAgile qui bascule eux aussi en V3. Misant sur la diversité des technologies, Les ThinkAgile MX et SXM sont certifiés pour Microsoft Azure Stack HCI et Azure Stack Hub, tandis que les ThinkAgile HX sont conçus pour la platforme Nutanix et les ThinkAgile VX pour VMware vSAN. Par ailleurs, Lenovo a optimisé l'offre ThinkAgile MX pour certains workloads comme le backup et le disaster recovery, Azure SQL et Azure Virtual Desktop.

Sur l'ensemble des annonces, Lenovo devrait donner de plus amples détails techniques lors de son évènement Tech World qui se déroulera le mois prochain.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité