ThinkStation PX, une station de travail Lenovo conçue avec Aston Martin

Pour la conception de sa ThinkStation PX, Lenovo a collaboré avec Aston Martin pour proposer un circuit de refroidissement haute performance. La station de travail sera disponible à partir de mai 2023. (crédit : Lenovo)

Pour la conception de sa ThinkStation PX, Lenovo a collaboré avec Aston Martin pour proposer un circuit de refroidissement haute performance. La station de travail sera disponible à partir de mai 2023. (crédit : Lenovo)

« Superstar » des stations de travail, la ThinkStation PX intègre deux processeurs Intel Xeon Scalable de 4e génération et quatre GPU Nvidia RTX 6000 (Ada). Afin de prévenir la surchauffe et proposer un système de refroidissement à toute épreuve le fabricant s'est associé au constructeur automobile Aston Martin.

Quel est le lien entre Lenovo et Aston Martin vous demandez-vous ? La réponse est simple, la station de travail ThinkStation PX. Récemment présenté par le fabricant Lenovo, bien connu pour ses PC portables ThinkPad, le châssis de ce terminal a été codéveloppé avec le constructeur automobile britannique.

Loin d'être juste un gadget, la ThinkStation PX offre des performances renforcées en termes de création de contenu en embarquant notamment deux processeurs Intel Xeon Scalable de 4e génération (120 coeurs au total). Elle prend également en charge jusqu'à quatre GPU Nvidia RTX 6000 (Ada) à double emplacement. « Avant le PX, nous n'avions jamais pu prendre en charge autant de coeurs et de GPU », souligne Jennifer Ramsay, chef de produit stations de travail chez Lenovo. Cependant, et c'est bien connu des constructeurs de PC, une grande puissance s'accompagne inévitablement d'une grande chaleur. C'est donc là qu'intervient l'expertise d'Aston Martin en matière de refroidissement des moteurs de voitures de sport.



Nous pouvons apercevoir les emplacements des processeurs et des cartes graphiques qui composent la station de travail ThinkStation PX de Lenovo. (crédit : Melissa Riofrio/Foundry)

Même le meilleur des amateurs ne pourra pas reproduire la ThinkStation PX

Bien qu'il soit possible de construire soi-même un PC de bureau très puissant, la ThinkStation PX ne peut pas être reproduite avec du matériel standard. Quand bien même, un particulier arriverait à se procurer tous les composants, la carte mère du PX est une conception interne de Lenovo. De plus, comme pour toute station de travail digne de ce nom, le niveau de test et de validation dépasse de loin ce que la plupart des power users pourraient faire. Au-delà du matériel, on ne peut pas non plus approcher le design du châssis de la ThinkStation PX.  Celui-ci est le résultat d'un siècle de savoir-faire en matière de voitures de sport Aston Martin pour assurer le refroidissement des composants haut de gamme.



L'Aston Martin DBS possède une calandre hexagonale qui a inspiré le design du châssis Lenovo ThinkStation PX. (crédit : Aston Martin)

La grille hexagonale de la ThinkStation PX s'inspire du look agressif de l'Aston Martin DBS. Cette voiture, dont le prix de départ est supérieur à 270 000€, est « exotique » à tous points de vue, y compris au niveau de la ventilation avant, conçue pour maximiser le flux d'air vers le moteur V12 de 715 chevaux. « Nous avons passé les 110 dernières années à contrôler la chaleur dans les voitures », précise Cathal Loughnane, directeur des partenariats chez Aston Martin. Lors de la conception de la station de travail, Aston Martin a proposé plusieurs designs, ce sont finalement les hexagones de la DBS qui l'ont emporté.



Ce gros plan montre le design tridimensionnel et fortement strié de la Lenovo ThinkStation PX. (crédit : Melissa Riofrio/Foundry)

Notez le nombre important de crêtes en forme de flèche dans le motif. Comme pour la DBS, cet effet est purement fonctionnel. Les lames d'extension stabilisent davantage le flux d'air afin de favoriser le refroidissement, explique M. Loughnane. Plus la grille est profonde, meilleur est le flux d'air. Lorsque l'air pénètre dans le système, le déflecteur de refroidissement tri-canal breveté de Lenovo (qui existe depuis 2014) achemine des flux d'air distincts vers les CPU, les GPU et la mémoire. Résultat, aucun composant n'a à partager l'air réchauffé avec un autre. C'est du luxe sur un PC.



Sur la face interne du panneau de refroidissement à trois canaux de la Lenovo ThinkStation PX, nous pouvons observer les chambres séparées qui assurent le refroidissement par air de chacun des principaux composants. (crédit : Melissa Riofrio/Foundry)

La pérennité est une autre caractéristique des stations de travail. Mme Ramsay, a déclaré que la ThinkStation PX comporte seize emplacements DIMM pouvant accueillir jusqu'à 128 Go de RAM, ainsi que des slots PCIe Gen 4 et Gen 5, des ports réseau Ethernet Gigabit et 10 Gigabit, USB-A et USB-C, soit 11 interfaces au total. Le boîtier de la station de travail se compose de quatre poignées, une à chaque coin, pour faciliter le transport. Sans surprise, cet appareil pèse plus de 31 kg.



Les deux processeurs et les quatre GPU occupent beaucoup d'espace, mais la ThinkStation PX dispose encore d'une grande marge de manoeuvre pour l'extension et la connectivité. (crédit : Melissa Riofrio/Foundry)

Les trois baies de lecteurs avant sont dotées de leviers de déverrouillage de même que le bloc d'alimentation de 1850W (ce dernier dispose également d'une poignée). Le panneau latéral est également équipé d'un bouton-poussoir de déverrouillage. A noter que les éléments accessibles à l'utilisateur à l'intérieur du boîtier sont marqués en rouge (voir image).



Les baies de disques étant équipées de leviers, un tournevis est inutile. (crédit : Melissa Riofrio/Foundry)

Fournir rapidité et puissance, l'objectif de Lenovo

Comme pour souligner la puissance de la ThinkStation PX, Lenovo a choisi de la présenter à Burbank, en Californie, au siège de son célèbre client Dreamworks Animation. La génération précédente de la ThinkStation et des serveurs ThinkSystem refroidis à l'eau (Neptune) avait notamment aidé le studio d'animation à créer son dernier succès, Le Chat Potté 2 : la dernière quête. Lors de la présentation du poste de travail, Rob Herman, vice-président de Lenovo a expliqué que le style pictural utilisé dans le film exigeait beaucoup plus de puissance de calcul.

Parallèlement, Ludo, animateur principal chez Dreamworks, a réalisé une scène à partir d'un story-board numérique, pour ensuite l'animer de manière approximative jusqu'à obtenir un produit quasi-final. Grâce à la puissance de calcul de la ThinkStation PX, les changements progressifs sont apparus instantanément, alors qu'il aurait auparavant fallu un certain temps pour les rendre.



Arrêt sur image du film Le Chat Potté 2 : la dernière quête. (crédit : Dreamworks)

La puissance est au coeur de l'histoire de cette Lenovo ThinkStation PX, tout comme elle l'est pour une voiture de sport Aston Martin. Les dirigeants ont été très clairs : Dreamworks est une entreprise de données. Qu'il s'agisse de pixels, de ventes au détail ou de statistiques médicales, la gestion des données à des fins d'efficacité et de rentabilité nécessite une technologie puissante : stations de travail, serveurs, etc. C'est ce que Lenovo espère offrir.

La station de travail PX sera disponible dès mai 2023, pour le moment son prix est encore inconnu.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité