Les analystes s'interrogent sur les perspectives de HPE après l'acquisition de Juniper

Antonio Neri, CEO de HPE : « Le rachat de Juniper Networks va renforcer la position de HPE au cœur de l'accélération que connaît l’IA. Elle va aussi élargir notre marché total adressable et favoriser davantage l'innovation pour les clients, car nous contribuons à jeter un pont entre les mondes IA-native et cloud-native, tout en générant une valeur significative pour les actionnaires » (Crédit photo : HPE)

Antonio Neri, CEO de HPE : « Le rachat de Juniper Networks va renforcer la position de HPE au cœur de l'accélération que connaît l’IA. Elle va aussi élargir notre marché total adressable et favoriser davantage l'innovation pour les clients, car nous contribuons à jeter un pont entre les mondes IA-native et cloud-native, tout en générant une valeur significative pour les actionnaires » (Crédit photo : HPE)

L'annonce par HPE de l'acquisition du leader des réseaux haut de gamme Juniper Networks pour la somme considérable de 14 Md$ a suscité des réactions mitigées de la part des analystes.

Le rachat de Juniper Networks est le rachat le plus important jamais réalisé par HPE. Ce dernier qualifie l'opération de « combinaison hautement complémentaire », qui va accélérer la croissance de ses revenus à long terme et augmenter sa marge brute ainsi que sa marge d'exploitation. « L'opération devrait faire progresser la composition du portefeuille de HPE, en l'orientant vers des solutions à plus forte croissance tout en renforçant ses activités de réseau à marge élevée », fait valoir le fournisseur. Elle devrait également avoir un effet relutif sur les bénéfices et le flux de trésorerie disponible dès la première année. Cependant, le cabinet d'analystes Morningstar a maintenu son estimation de la juste valeur de l'action HPE à 16 dollars après acquisition, déclarant que même s'il appréciait le fait que l'entreprise investisse et se concentre sur ses activités réseau plus différenciées et plus rentables, il ne considérait pas que l'opération puisse lui apporter un « avantage concurrentiel énorme », ni qu'elle puisse accroître sa valeur. « L'activité réseau pro forma de HPE représentera toujours une part minoritaire de ses ventes, les serveurs et le stockage de base occupant une place plus importante du mix », a écrit l'analyste William Kerwin. « En termes de technologie, de relations avec les clients et de parts de marché, nous pensons que HPE et Juniper sont à la traîne par rapport à des leaders des réseaux comme Cisco Systems et Arista Networks », a encore déclaré M. Kervin.

Des opportunités de prises de parts de marché par les concurrents

À la suite de l'annonce de l'acquisition, le titre HPE a chuté d'environ 8 %, tandis que celui de Juniper augmentait de 1,7 %. « Au cours des deux prochaines années, l'intégration de Juniper dans HPE va perturber les lignes de produits et la couverture des ventes, ce qui permettra aux concurrents de prendre des parts de marché », a écrit Sebastien Naji, analyste chez William Blair. À plus long terme, la présence d'un nouveau grand acteur dans le domaine des réseaux devrait peu impacter Cisco et Arista. « Alors que l'acquisition proposée renforcerait le poids de HPE dans les rangs des fournisseurs d'équipements réseaux et télécoms, ce marché traditionnellement vital pour Juniper pourrait devenir secondaire dans une entreprise combinée », ont mis en garde d'autres analystes. « L'opération achèverait la transformation réussie de Juniper en fournisseur de technologie pour les fournisseurs de services cloud, les entreprises et les sociétés de télécommunications, ces dernières devant probablement jouer un rôle secondaire pour les activités réseau de HPE à l'avenir », a écrit pour sa part Emir Halilovic, directeur de recherche pour la technologie et les logiciels de télécommunications chez GlobalData.

HPE a déclaré aux actionnaires que l'acquisition de Juniper Networks devrait doubler la taille de son activité réseau, et qu'elle créerait un nouveau leader du secteur disposant d'un portefeuille complet qui pourrait offrir aux clients et aux partenaires un nouveau choix convaincant pour stimuler la valeur commerciale. En outre, l'explosion de l'IA et des activités basées sur le cloud hybride accélérerait la demande en solutions technologiques sécurisées et unifiées qui connectent, protègent et analysent les données des entreprises de la périphérie au cloud. Selon HPE, les portefeuilles de produits complémentaires ont « boosté » sa stratégie edge-to-cloud et lui ont conféré une capacité à être leader dans un environnement IA natif basé sur une architecture cloud-native. Rami Rahim, CEO de Juniper, dirigera l'activité réseau combinée de HPE, sous la responsabilité d'Antonio Neri, président et CEO de HPE. « L'acquisition de Juniper par HPE représente un point d'inflexion important dans l'industrie, elle va changer la dynamique du marché des réseaux et fournir aux clients et aux partenaires une nouvelle alternative qui répond à leurs exigences les plus strictes », a déclaré M. Neri. « Cette transaction va renforcer la position de HPE au coeur de l'accélération des tendances IA macro. Elle va aussi élargir notre marché total adressable et favoriser davantage l'innovation pour les clients, car nous contribuons à jeter un pont entre les mondes IA-native et cloud-native, tout en générant une valeur significative pour les actionnaires », a-t-il encore déclaré.

Une prime de 32,4 % pour les actionnaires de Juniper

Selon M. Rahim, le fait de rejoindre HPE pourrait accélérer l'évolution de Juniper. « De plus, cette combinaison maximise la valeur pour nos actionnaires grâce à une prime en espèces significative [Ndlr : +32,4 % par rapport à la valeur de l'action Juniper Networks]», a-t-il déclaré. « Nous sommes impatients de travailler avec l'équipe talentueuse de HPE pour stimuler l'innovation pour les entreprises, les fournisseurs de services et les clients du cloud dans tous les domaines, y compris les campus, les succursales, les centres de données et les réseaux étendus », a ajouté M. Rahim. La transaction devrait être finalisée fin 2024 ou début 2025 pour 14 Md$, sous réserve des autorisations réglementaires, de l'approbation des actionnaires de Juniper et de la satisfaction d'autres conditions de clôture habituelles. En octobre dernier, Juniper a licencié 440 personnes dans le cadre d'un processus de restructuration de 59 millions de dollars.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité