Les modems 5G d'Intel finalement rachetés par Apple

La firme de Cupertino, dirigée par Tim Cook, accueillera les 2200 salariés qui travaillent sur les modems 5G Intel dans ses effectifs d'ici la fin 2019. (Crédit : Apple)

La firme de Cupertino, dirigée par Tim Cook, accueillera les 2200 salariés qui travaillent sur les modems 5G Intel dans ses effectifs d'ici la fin 2019. (Crédit : Apple)

La marque à la pomme a conclu et annoncé enfin le rachat des modems 5G d'Intel. Apple va donc débourser un milliard de dollars pour récupérer l'activité, la propriété intellectuelle, les équipements, les contrats de location et surtout les 2 200 salariés de cette division, dont Intel a annoncé se séparer.

C'est acté. C'est bien Apple qui récupère l'activité modem 5G d'Intel. La rumeur battait son plein depuis quelques jours et la firme de Cupertino l'a confirmé hier par voie de communiqué. L'activité d'Intel est valorisée à un milliard de dollars et devrait être transférée d'un groupe à l'autre fin 2019. Les 2 200 employés d'Intel qui travaillaient pour cette branche rejoindront Apple, ainsi que la propriété intellectuelle, l'équipement et les contrats de locations du fondeur.

Apple détiendra ainsi plus de 17 000 brevets de technologie sans fil, allant des protocoles pour les normes cellulaires à l'architecture et au fonctionnement des modems. Intel pourra continuer de développer des modems 4 et 5G pour des applications autres que les smartphones, telles que les PC, les dispositifs IoT et les véhicules autonomes. Bien que la principale raison de ce rachat soit destiné à la fabrication de modems pour ses prochains iPhone, Apple pourrait se servir de cette activité pour pousser d'autres produits.

Trois autres usages envisageables des modems 5G par Apple

Une puce S plus efficace - qui alimente l'Apple Watch - est la clé pour les futures générations de terminaux portables du fournisseur. Avec un modem 5G intégré, les puces seront plus petites et plus économes en énergie, deux gros défis pour Apple. En l'état actuel des choses, le modem et le processeur principal sont des entités distinctes et continueront de l'être tant que la marque à la pomme continuera à acheter ses modems à Qualcomm.

Comme les téléphones et appareils 5G vont proliférer au cours des prochaines années, il est également sûr qu'il y aura une hausse des poursuites judiciaires. Apple, Samsung, Intel et tout autre géant de la technologie sont tous susceptibles de faire l'objet de ce qu'on appelle des trolls de brevets, patent troll en anglais, soit des entreprises qui obtiennent des brevets dans le seul but de les utiliser pour poursuivre d'autres entreprises qui pourraient les enfreindre. Apple pourrait donc s'est emparé de tous les brevets autour de la 5G d'Intel avant que d'autres, moins bien intentionnés, ne s'en chargent.

Bien qu'Apple n'ait pas encore sorti un ordinateur portable avec connectivité LTE, cela va probablement changer avec l'avènement de la 5G. Selon nos confrères de MacWorld, un nouvel appareil, entre l'iPad Pro et le MacBook Air, serait en préparation. Et sans savoir à quoi il ressemblera, deux choses semblent sûres : il sera alimenté par une puce Apple et il possède une connectivité 5G.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité