Les revenus de NetApp toujours en baisse au deuxième trimestre

Malgré de belles croissances sur plusieurs créneaux porteurs, les revenus de NetApp se sont repliés de 9,9% au deuxième trimestre. Cette contre-performance n'a pas pour autant entamé la rentabilité nette du fournisseur.

Après avoir reculé de 15% pour le compte du premier trimestre de son exercice 2020, les revenus de NetApp ont encore notablement baissé lors du deuxième trimestre. Ils se sont établis à 1,37 Md$, soit 9,9% de moins qu'à la même période un an auparavant. Le recul de l'activité a été particulièrement sensible pour les ventes de produits qui sont passées de 913 M$ à 771 M$. Les facturations provenant des services de maintenance des équipements se sont aussi repliées, de 6% à 346 M$. La seule source de croissance réside dans la maintenance logicielle dont le chiffre d'affaires a progressé de 18 M$ pour atteindre 254 M$.

30% de croissance en rythme annuel pour le stockage flash

Néanmoins, tout n'est pas noir dans le bilan trimestriel du fournisseur en matière de vente de produits. A fin octobre, le chiffre d'affaires provenant des livraisons de ses baies de stockage 100% flash s'élevait à 2,2 Md$ (+30%) en rythme annualisé. Celui des services que NetApp fournit dans le cloud a atteint 72 M$ (+167%), et celui issu des solutions pour cloud privé 312 M$ (+28%).

L'autre point positif est que NetApp demeure une entreprise rentable. Certes, sa marge brute trimestrielle à reculé de 5% à 925 M$. Mais la réduction de près de 60 M$ de ses dépenses opérationnelles lui a permis de publier un résultat d'exploitation (GAAP) de 296 M$, soit 10 M$ de mieux qu'un an auparavant. Quant au résultat net (GAAP), il ressort en légère hausse (+0,8%) à 243 M$.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité