Les revenus semestriels de Wallix progressent, ses pertes aussi

Jean-Noël de Galzain, PDG de Wallix Group : « Nous continuons à poser les jalons de la croissance de la société en renforçant les équipes commerciales en Amérique du Nord où deux directeurs exécutifs expérimentés ont rejoint Wallix.» Crédit photo : D.R.

Jean-Noël de Galzain, PDG de Wallix Group : « Nous continuons à poser les jalons de la croissance de la société en renforçant les équipes commerciales en Amérique du Nord où deux directeurs exécutifs expérimentés ont rejoint Wallix.» Crédit photo : D.R.

Privilégiant l'investissement, Wallix a creusé ses pertes d'exploitation de 56% au premier semestre 2022. Dans le même temps, son chiffre d'affaires ne s'est apprécié que de 7%.

Entamé au début de l'année, le plan stratégique Unicorn 2025 de Wallix s'accompagne d'une hausse des charges d'exploitation de l'éditeur français plus rapide que celle de son chiffre d'affaires. Au premier semestre 2022, les dépenses courantes réalisées pour assurer le fonctionnement de la société ont en effet crû de 11% (+7% pour les seules charges de personnel) d'une année sur l'autre à 18,2 M€. Les revenus, eux, ont atteint 11 M€ sur six mois, soit une progression de 7% (+10% hors Russie).

4,2 M€ de pertes d'exploitation semestrielles

« Cette hausse s'avère maitrisée puisque le ratio charges d'exploitation / chiffre d'affaires est en baisse par rapport aux ratios des phases d'investissement des deux plans précédents initiés en 2015 et 2018 », tempère le concepteur de solutions de gestion des accès à privilège par voie de communiqué de presse. Certes, mais dans le même temps les produits d'exploitation n'ont atteint que 14 M€ (+2,3%), ce qui débouche sur un résultat opérationnel de -4,2 M€ contre -2,7 M€ au premier semestre 2021. Quant au résultat net, il affiche des pertes en hausse de 34% à 3,63 M€.

En France, les revenus semestriels ont représenté 6,7 M€, soit 9% de mieux d'une année sur l'autre. Ils se sont en revanche repliés de 4% à 3,8 M€ dans tout le reste de la zone EMEA, en raison du fort ralentissement de l'activité en Russie (- 39%) et d'une migration significative vers un modèle de souscription qui impacte mécaniquement le chiffre d'affaires à court terme. Entre janvier et juin derniers, les revenus récurrent (licences et services managés vendus en mode souscription et contrat de maintenance) ont connu une hausse de 27%.

Petit chiffre d'affaires mais grandes ambitions aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, où l'entreprise a fait ses premiers pas au début 2019, les facturations semestrielles ont doublé mais ne représentent encore que 500 K€. « Nous continuons à poser les jalons de la croissance de la société en renforçant les équipes commerciales en Amérique du Nord où deux directeurs exécutifs expérimentés [Ndlr : un directeur commercial et un directeur Alliances] ont rejoint Wallix. Leur objectif est de structurer l'organisation pour démultiplier les ventes sur cette région qui représente 50% du marché mondial de la gestion des accès à privilèges à travers notamment le développement d'un modèle Channel et la mise en place de nouvelles alliances », indique Jean-Noël de Galzain, le PDG de Wallix Group. En mai 2021, l'éditeur a signé un accord de distribution avec Arrow Electronics outre-Atlantique. Il compte sur cette collaboration disposer de 50 partenaires intégrateurs locaux d'ici la fin de cette année.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité