Microsoft reporterait le lancement de la Surface Neo

Windows 10X pourrait évincer Windows 10S et s'adapter au-delà des terminaux à double écran. (Crédit Photo : Microsoft)

Windows 10X pourrait évincer Windows 10S et s'adapter au-delà des terminaux à double écran. (Crédit Photo : Microsoft)

Plusieurs terminaux dont la Surface Neo devraient être reportés à 2021. Microsoft envisagerait aussi de remplacer Windows 10 S par Windows 10X.

Les retards liés au coronavirus vont obliger, selon la presse américaine, Microsoft à repousser le lancement du Surface Neo et autres PC à double écran, dont la sortie était initialement prévue pour 2020 et 2021. Seul le Surface Duo de Microsoft, tournant sous Android, ne sera pas impacté. Des sources proches de Microsoft avaient déclaré à nos confrères de PC World que le lancement des Surface Book 3 et Surface Go 2 était reporté à la fin du mois d'avril, Microsoft craignant tout simplement, selon eux, de ne pas avoir assez d'appareils à commercialiser. Mais la firme de Redmond est également confrontée à une autre réalité : les consommateurs n'ont pas forcément envie d'acheter une machine de travail Windows haut de gamme et un appareil Windows centré sur la mobilité alors qu'ils sont bloqués chez eux à cause du Covid-19 et qu'ils sont préoccupés par la perte de leur emploi.

Une source proche de Microsoft a indiqué que la mise en production du Surface Neo avait été mise en pause pour réaffecter les ressources et répondre aux besoins les plus urgents des clients. Par contre, la livraison du Surface Duo, basé sur Android, prévue en 2020, est toujours maintenue. Microsoft a également investi des ressources dans le développement de Windows 10X, lancé comme émulateur en février. Des utilisateurs avertis ont trouvé une solution pour faire tourner Windows 10 X sur une machine à écran unique peu de temps après. Une priorité maintenant pour Microsoft, y compris les clamshells classiques et les machines deux-en-un, très probablement à cause de l'accueil très mitigé de Windows 10 S.

Windows 10X pour tous

Lors du lancement de Windows 10 S en 2017, Microsoft voulait concurrencer Google et son Chromebook peu coûteux dans le monde de l'éducation. À l'époque, les appareils Windows étaient jugés beaucoup trop chers et beaucoup trop complexes par le secteur. Ils le sont toujours. L'approche de Google consistait à tout héberger ou presque sur le web, et à tout exécuter dans une sandbox au sein de son système d'exploitation ChromeOS. L'offre répondait aux besoins des écoles en termes de budget, et sa machine était plus difficile à détourner par les élèves.

Sur la partie haut de gamme, les analystes se sont concentrés sur le fait que Microsoft travaillait sur les terminaux à double écran, très cher, et par la question de savoir si cette stratégie avait un sens dans un monde où l'écran et le clavier unique font partie des usages majoritaires. Alors que Microsoft reporte aujourd'hui la sortie de ces appareils à double écran, l'entreprise pourrait changer de direction et positionner Windows 10X sur le marché des produits à bas prix. Comme Windows 10 S, Windows 10X est un système verrouillé qui ne fonctionne qu'avec des applications dites « de confiance », dont la gamme a été étendue cette fois au-delà du Windows Store. Toutes les mises à jour seront réalisées en arrière-plan et rapidement. L'appareil pourrait même se passer d'un anti-malware.

Les avantages de Windows 10X mis en avant

Mais son modèle de conteneur est peut-être l'apport le plus intéressant de Windows 10X. Chaque application Windows 10X fonctionnera dans son propre conteneur virtualisé, protégeant le système d'exploitation, les données de l'utilisateur et les autres applications au cas où une application aurait été compromise. Microsoft affirme également que l'OS aura besoin de moins de ressources et que sa latence sera plus faible que celle des machines virtuelles traditionnelles. Cela semble indispensable pour un matériel conçu avec le maximum d'économies pour réduire son coût. Windows 10X est aussi visuellement simple. Le traditionnel menu « Démarrer » a disparu, remplacé par un « tiroir d'applications » très banal dans une interface qui ressemble à celle d'un smartphone.

Quoi qu'il arrive, tout cela va sans doute demander un certain temps. La priorité immédiate de Microsoft sera probablement de mettre la main sur le modèle de conteneur d'applications. L'entreprise doit aussi finaliser son système d'exploitation, le peaufiner, l'intégrer à son logiciel de gestion de périphériques existant et convaincre les fabricants de PC, soit de lui créer des périphériques Windows 10X à écran unique dédiés, soit de réadapter certains de ses matériels existants. Il est fort probable que la quasi-totalité des fabricants de PC suivront le mouvement, et qu'ils continueront parallèlement à développer et à fournir des Chromebooks.

Au cas où Windows 10X n'attire pas les acheteurs escomptés...

Pour les fans de Surface Duo, pas d'inquiétude. Microsoft était ravie de présenter le mobile Android Surface Duo dans un environnement de travail à domicile (à côté d'un Surface Book, soit dit en passant). Quant à Windows 10X, Microsoft doit viser une sortie de l'OS en juillet ou août 2020, si le constructeur veut être en phase avec la rentrée scolaire de septembre. D'ici là, les PC Windows classiques (et les Chromebooks) continueront à régner en maître sur le marché.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité