Serveurcom recrute revendeurs et salariés avant de changer de nom

L’objectif de Damien Watine, président et fondateur de Serveurcom, est de doubler les effectifs de l'entreprise, qui compte 70 salariés à l’heure actuelle. (Crédit : Serveurcom)

L’objectif de Damien Watine, président et fondateur de Serveurcom, est de doubler les effectifs de l'entreprise, qui compte 70 salariés à l’heure actuelle. (Crédit : Serveurcom)

Pour accompagner sa croissance qui explose, l'opérateur Serveurcom recherche de nouveaux revendeurs en marque blanche. Il a également lancé une campagne de recrutements de collaborateurs pour intégrer l'hébergeur Planetwork à son activité et mieux accompagner les partenaires. Ceci avant un changement d'identité d'ici la fin de l'année.

Fin 2017, l'opérateur télécoms Serveurcom réalisait son premier rachat et élargissait par là même son activité à l'hébergement et l'infogérance avec Planetwork. Logiquement, l'entreprise va mettre à profit l'année en cours pour élargir la clientèle utilisatrice des services de son acquisition (hébergement de sites, d'emails, gestion de noms de domaines, etc.). Elle va également développer de nouvelles offres faisant jouer les synergies entre ses activités historiques et celles de Planetwork. A titre d'exemple, un partenariat devrait être mis en place avec Microsoft pour intégrer les solutions cloud de l'éditeur avec les propres services de téléphonie de Serveurcom. Ce dernier veut aussi proposer des solutions de sauvegarde externalisées en mode hébergé.

L'acquisition de Planetwork a été réalisée dans un contexte de forte croissance pour Serveurcom qui projette aujourd'hui d'élargir son réseau de distribution pour nourrir cette dynamique. Historiquement, Serveurcom vendait ses solutions directement aux entreprises et continue d'ailleurs de le faire dans les départements où il a démarré ses activités (Sarthe, Maine-et-Loire, Touraine). L'entreprise a commencé à développer une stratégie de ventes indirectes en 2013-2014. Celles-ci représente aujourd'hui 75% de son chiffre d'affaires (20,3M€ en 2017). Les TPE et PME composent l'essentiel de la clientèle de Serveurcom. L'opérateur mise à la fois sur les revendeurs IT, les bureauticiens et les téléphonistes traditionnels pour l'aider à les cibler.

Doubler les effectifs

Les 200 revendeurs actifs de Serveurcom sont répartis dans toute la France. Mais son fondateur et président, Damien Watine, souhaiterait développer davantage son réseau de ventes indirectes dans l'est et le sud-est de l'Hexagone. Si l'entreprise ne recherche pas de profils particuliers de partenaires elle s'assure que « les gens qui veulent travailler avec nous aient la capacité de vendre nos solutions en marque blanche » explique Damien Watine. « En effet, le partenaire devient l'opérateur de son client, donc c'est lui qui installe le matériel, qui facture, qui livre, etc. Cela implique d'avoir une petite équipe et d'être bon techniquement. »

Afin d'accompagner les revendeurs dans l'intégration des solutions d'hébergement de Planetwork, Serveurcom a lancé une campagne de recrutements interne. Des commerciaux sont recherchés, mais aussi des profils techniques, des développeurs informatiques et des chefs de produits pour accompagner et former au mieux les partenaires. L'objectif étant de doubler les effectifs - 70 salariés à l'heure actuelle - , Serveurcom est aussi en train de faire construire son nouveau siège social, toujours au Mans. Et pour accueillir l'équipe de Planetwork, soit une quinzaine de salariés parisiens, et une partie des futurs collaborateurs, l'entreprise va installer des bureaux rue Réaumur, en plein centre de Paris.

Changement d'identité

Enfin, d'ici la fin de l'année, Serveurcom devrait changer de nom. Damien Watine l'explique par une volonté de mieux faire connaître l'activité de l'entreprise, dont la notoriété dans le secteur des télécoms n'est pas au niveau de ses performances. « Nous sommes encore méconnus comparés à certains concurrents qui font un chiffre d'affaires moins important que nous aujourd'hui » indique le président de l'opérateur. La société a donc commencé à se rapprocher d'agences de communication afin de préparer une campagne dans les mois qui viennent.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité