Softeam Cadextan déplace son centre de gravité dans l'Ouest de Rennes à Nantes

François Salaun, le PDG de Softeam Cadextan, table sur près  de 10 M€ de revenus cumulés pour  les agences de Nantes et de Rennes en 2017. Crédit photo : D.R.

François Salaun, le PDG de Softeam Cadextan, table sur près de 10 M€ de revenus cumulés pour les agences de Nantes et de Rennes en 2017. Crédit photo : D.R.

La SSII renforce sa direction régionale en vue de multiplier par deux ses effectif dans l'Ouest d'ici 2017. Historiquement plus petite que celle de Rennes, l'agence de Softeam Cadextan à Nantes concentrera alors plus de 60% de ses effectifs locaux.

Softeam Cadextan est bien décidée à renforcer sa présence dans l'Ouest où elle exploite une agence à Rennes et à Nantes. En témoigne, en premier lieu, le renouvellement et le renforcement de l'équipe dirigeante que la SSII emploie sur ce territoire. Depuis peu, celle-ci accueille Valérie Konarzewski au poste de directrice opérationnelle et commerciale de la région Ouest. Ancienne directrice du business développement et du recrutement d'Assystem pour le Nord-Ouest, elle vient remplacer Vincent Lescalier. Ce dernier a quitté Softeam Cadextan pour diriger l'agence rennaise de Netapsys. A l'arrivée de cette nouvelle patronne régionale s'ajoute celle de Pascal Fontaine qui devient responsable commercial de l'agence de Rennes. De son côté, Benoît Mathieu est nommé directeur des opérations technology consulting. Enfin, Sylvain Fargeas prend  la direction du delivery transverse Ouest. Ces deux dernières fonctions n'existaient pas jusqu'ici.

« Softeam est une entreprise qui a beaucoup grandit ces dernières années, notamment suite au rachat de Cadextan. Depuis, nous avons structuré notre organisation à Paris. Mais en régions, nous continuions de fonctionner comme les petites SSII, dont les responsables d'agences jouent plusieurs rôles à la fois. Dans l'Ouest, désormais, chacun a ses prérogatives », explique Francois Salaun, le PDG de Softeam Cadextan. La nouvelle équipe dirigeante de la région Ouest va être amenée à gérer un nombre beaucoup plus important de collaborateurs. Actuellement, les effectifs cumulés des agences de Rennes et de Nantes représentent 60 personnes. La SSII entend les multiplier par deux d'ici 2017.

Rennes a perdu de son attraction suite aux difficultés des télécoms

Pour l'heure, le plus gros de ces troupes est basé dans l'agence de Rennes. Créée en 1995, cette structure emploie 35 salariés. Ouverte 5 ans plus tard, l'agence de Nantes en compte 25. A terme, la situation va complétement s'inverser. Sur les 120 personnes que Softeam Cadextan veut réunir dans  l'Ouest d'ici deux ans, seules 45 d'entre elles s'activeront en effet en Bretagne. « Par le passé, il y avait un secteur télécom important à Rennes. Aujourd'hui, il n'est plus aussi dynamique qu'auparavant. A Nantes, en revanche, il y a un secteur tertiaire dense, notamment dans le domaine de la banque qui est un de nos marchés de prédilection. Le tissu des entreprises du digital y est également développé», justifie Francois Salaun.

Conséquence de l'importance de Nantes pour Softeam Cadextan : l'agence que la SSII détient dans la ville va également déménager dans des locaux plus grands, toujours situés sur île Beaulieu. Le but, bien sûr, est d'accueillir plus de collaborateurs qui oeuvreront pour les clients locaux, mais pas seulement. La structure nantaise va également héberger un nouveau centre de production, chargé de mener à bien des projets provenant de toutes les régions de France. C'est aussi dans la capitale des ducs de Bretagne que sera basée Valérie Konarzwski. L'objectif est qu'elle se concentre tout particulièrement sur l'activité de la structure. Son prédécesseur, lui, était installé à Rennes.

Près de 10 M€ de chiffre d'affaires dans l'Ouest d'ici 2017

Softeam Cadextan possède également des agences à Toulouse, Aix-en-Provence et Sophia Antipolis. Si la SSII revoit son organisation en région en commençant par l'Ouest, c'est notamment parce que ce territoire représente sa deuxième plus grosse source de revenus, loin derrière Paris. Sur les 77 M€ de facturations qu'elle a généré l'an dernier, 5 M€ ont été réalisés par les agences de Nantes et de Rennes. En 2016, ce montant devrait passer à 7,5 M€, puis à 9,5 M€ en 2017. La croissance des résultats attendue dans l'Ouest doit notamment être nourrie par la signature d'un plus grand nombre de contrats en mode projet. Dans cette région, en effet, l'entreprise réalise encore la majeure partie de son activité en régie, alors que cette approche ne représente plus que 50% de ses revenus au niveau national.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité