VMware relève ses prévisions annuelles après un bon premier trimestre

Raghu Raghuram doit prendre officiellement le poste de CEO de VMware le 1er juin. Crédit photo : VMware.

Raghu Raghuram doit prendre officiellement le poste de CEO de VMware le 1er juin. Crédit photo : VMware.

L'éditeur VMware a réalisé près de 3 Md$ de chiffre d'affaires pour son premier trimestre fiscal. De quoi l'inciter à faire passer de 8 à 9% ses prévisions de croissance pour l'ensemble de son exercice en cours.

VMware a profité de la publication du bon bilan du premier trimestre de son exercice 2022 (clôture le 30 avril) pour relever ses prévisions de résultats annuels. Désormais, l'éditeur s'attend à dégager 12,8 Md$ de chiffre d'affaires, ce qui correspondrait à une hausse de 9% par rapport au 12 mois précédents. Jusqu'ici, il tablait sur 12,7 Md$ de facturations et sur une croissance de 8%. La révision inclut 6,33 Md$ de revenus provenant de ses activités SaaS et licences.

Souscriptions et services SaaS en hausse de 29% au T1

Pour le compte de son premier trimestre 2022, VMware affiche un chiffre d'affaires de 2,99 Md$ (+9%), ainsi qu'un bénéfice net de 425 M$ (+10%). Le montant des souscriptions et des revenus SaaS a bondi de 29% à 741 M$, tandis que les facturations issues des services progressaient de 7% à 1,6 Md$. En revanche, les ventes de licences se sont repliées de 2% à 646 M$. Le niveau de revenus global dégagé correspond aux estimations que VMware avaient faites plus tôt en mai, au moment de nommer son directeur des opérations en charge des produits et des services cloud, Raghu Raghurma, au poste de CEO.

Lors de son deuxième trimestre, VMware anticipe de réaliser un chiffre d'affaires d'environ 3,1 Md$. Au cours de ces trois mois, les revenus SaaS et Licence devraient atteindre 1,49 Md$.

L'indépendance vis-à-vis de Dell promet de nouvelles alliances

A l'occasion de la présentation des résultats, Raghu Raghurma s'est dit enthousiasmé par la séparation imminente de VMware et de Dell. Elle va, selon lui, donner plus de flexibilité à l'entreprise qu'il dirige pour passer des accords avec d'autres fournisseurs de technologies, et délivrer ainsi de nouvelles solutions. La séparation a été annoncée en avril et devrait être effective dans le courant du quatrième trimestre calendaire 2021.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité