Western Digital élargit son offre aux PME en rachetant l'éditeur Arkeia

Le NAS DX4000 de WD devrait intégrer les technologies de sauvegarde d'Arkeia Software

Le NAS DX4000 de WD devrait intégrer les technologies de sauvegarde d'Arkeia Software

Le fabricant de produits de stockage a racheté Arkeia Software, un éditeur et fournisseur d'appliances spécialisé dans la sauvegarde. L'opération va notamment permettre à Western Digital de promouvoir la technologie d'Arkeia auprès des PME et de l'intégrer à sa gamme de NAS existante.

Western Digital (WD) continue de muscler son offre pour le marché des PME. Le numéro un mondial des disques durs vient de faire l'acquisition de son compatriote américain Arkeia Software, un spécialiste de la sauvegarde. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé. Tout juste sait-on qu'elle n'a pas eu d'impact significatif sur la trésorerie de Western Digital. Comparé au 15 Md$ de chiffre d'affaires et aux 100 000 salariés du fabricant de disques dur, Arkeia Software est un poids plume. L'entreprise créée en 1996 ne revendique que 29 salariés (dont 15 en France) dans le monde. Et si elle ne communique pas son niveau de ses revenus, il est fort probable qu'il soit très largement inférieur à celui de son acquéreur. De fait, l'intérêt de Western Digital pour Arkeia repose avant tout sur les technologies de sauvegarde développées par l'éditeur et commercialisées sous forme de logiciels (sous Linux), d'appliances virtuelles et d'appliances matérielles (sous VMware).

Les actifs d'Arkeia transférés au sein de la division PME de WD

« Les actifs d'Arkeia vont être transférés au sein de la division SMB de l'activité Branded Products de Western Digital [Ndlr : l'activité qui commercialise des produits complets sous la marque Western Digital]. Cette équipe est notamment en charge de la gamme de NAS Sentinel que Western Digital a développée», explique Frédéric Renard. Jusqu'ici directeur général d'Arkeia pour la zone EMEA, ce dernier prend aujourd'hui le poste de directeur senior en charge de l'activité logiciel pour l'EMEA au sein de la division SMB de Western Digital. La division en question continuera de proposer les produits issus de la gamme d'Arkeia Software (avec la marque Western Digital accolée) avec un positionnement identique mais pas seulement. Elle devra aussi réussir à imposer les produits de l'éditeur sur le marché du SMB, que celui-ci a toujours eu du mal à adresser, en misant notamment sur le développement de nouvelles aplliances matérielles. « Arkeia était plutôt positionné sur le mid-market (entre 50 et 1000 personnes) avec des gammes de prix situées entre 2500 et 50 000 euro pour nos appliances matérielles, explique Frédéric Renard. Pour proposer des prix plus adaptés aux PME, nous allons pouvoir compter sur la capacité de production de Western Digital et les économies d'échelle qui en découlent. » Ce dernier fait en outre peu de mystères sur le fait que Western Digital devrait très probablement intégrer les technologies de sauvegarde d'Arkeia Software sur ses NAS.

Miser sur le réseau de distribution de Western Digital


A cette capacité de Western Digital de proposer des appliances de sauvegarde à des tarifs plus abordable s'ajoute la force du réseau de distribution qu'il a développé pour cibler les PME. Avec sa centaine de revendeurs certifiés en Europe et un nombre également peu important en Amérique du Nord, Arkeia Software avait en effet peu de chance de cibler correctement une clientèle aussi nombreuse. En France, où Arkeia Software réalise son chiffre d'affaires le plus important derrière les Etats-Unis, l'éditeur dispose d'une cinquantaine de partenaires servis pas son grossiste Additional Design (groupe Esker). Des discussions sont en cours pour faire référencer ses gammes chez Ingram Micro et Tech Data, les deux grossistes principaux de Western Digital en Europe.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité