Xerox se sépare de 3 000 salariés

Face au ralentissement du marché de l'impression, Xerox vient d'annoncer un plan de restructuration. (Crédit: Xerox)

Face au ralentissement du marché de l'impression, Xerox vient d'annoncer un plan de restructuration. (Crédit: Xerox)

L'un des principaux objectifs du plan de restructuration annoncé par Xerox est de revitaliser son activité principale d'impression. En plus de prévoir plus de 3 000 licenciements, le fabricant procède à une réorganisation interne, simplifie son portefeuille de produits et revoit sa stratégie de mise sur le marché.

Confronté à une baisse de ses revenus, Xerox a présenté hier un plan de transformation afin de rééquilibrer ses comptes et investir dans des domaines prioritaires clés. Ce programme comprend notamment la suppression de 15% des effectifs ce qui représente plus de 3 000 emplois sur les 20 000 collaborateurs employés par le spécialiste de l'impression. Les réductions proposées seront soumises à une consultation formelle des comités d'entreprise locaux et des instances représentatives du personnel, le cas échéant. Xerox s'engage à fournir un soutien aux employés concernés par ces coupes. Le fournisseur n'a toutefois pas donné d'informations précises sur les postes et les zones géographiques qui seront affectés par ces coupes.

L'entreprise a également repensé et réaligné son équipe de direction pour soutenir son plan. À compter d'aujourd'hui, John Bruno dirigera l'alignement des activités d'impression, de services numériques et de services informatiques. Louie Pastor revient chez Xerox en tant que directeur de la transformation et de l'administration, chargé de superviser l'organisation Global Business Services. Flor Colon, a été nommé directeur juridique et secrétaire général. Xerox a également annoncé le départ de deux cadres dirigeants. Il s'agit de Joanne Collins Smee, vice-présidente exécutive et présidente, Amériques, et Tracey Koziol, vice-présidente exécutive des solutions d'offre mondiale et directrice des produits, qui ont quitté l'entreprise le 31 décembre 2023.

Un programme orienté autour de 3 domaines clés

La stratégie révisée donnera la priorité à trois secteurs principaux : Les activités d'impression fondamentales de Xerox, les services aux entreprises à l'échelle mondiale, et les technologies de l'information et les services numériques.  Dans le cadre de ce réalignement, le fournisseur simplifiera son portefeuille de produits pour l'adapter davantage sur les exigences des clients. Parallèlement, sa politique de mise sur le marché s'appuiera sur ses partenaires de distribution. De plus, la création d'une unité mondiale de services aux entreprises visera à « favoriser l'efficacité et l'évolutivité à l'échelle de l'entreprise avec des processus internes coordonnés de manière centralisée », a précisé le groupe dans un communiqué.

Pour rappel, le segment des services numériques et informatiques comprend entre autres, les offres logicielles de Xerox. Le fabricant d'imprimantes va se concentrer davantage sur ce domaine dans le but d'améliorer ses marges bénéficiaires. « Le passage à un modèle de business unit s'inscrit dans la continuité de nos priorités d'exécution équilibrées et axées sur le client et est conçu pour accélérer l'efficacité opérationnelle des produits et services, de la mise sur le marché et des fonctions d'entreprise dans toutes les zones géographiques que nous servons » a  indiqué Steven Bandrowczak, CEO de Xerox, dans un communiqué.

L'action dévisse de plus de 6%

Les ventes de la société ont diminué de 7,4 % d'une année sur l'autre au troisième trimestre Le segment impression de Xerox, qui représente plus de 90 % de son chiffre d'affaires, a connu une baisse de 6 % de la demande. A l'annonce de ce plan,  les actions du groupe ont diminué de  6,5 %, avec un prix de négociation de 16,85 $ par action.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité