HP tire sur l'ambulance Sun, qui prépare sa riposte sur le terrain des prix

(06/10/03) - Hewlett-Packard veut profiter des mauvais résultats financiers de Sun pour inciter les clients du fabricant à migrer sur ses propres plates-formes. "Nombre de clients migrent de Sparc Solaris vers des plates-formes Proliant -la ligne de serveurs Intel d'HP- sous Linux" explique Brad Anderson, le vice-président en charge des serveurs "standards" d'HP. Et d'annoncer la mise en place d'un programme de migration vers Linux pour les clients de Sun. La carotte : un package gratuit de services de migration (qu'HP évalue à 25000 $). Un un programme qui rappelle étrangement le programme "HP Away" lancé par Sun l'an passé et qui visait à inciter les clients Alpha à passer sous Sparc Solaris. HP propose ainsi une étude de migration d'au plus trois applications vers Linux et le portage gratuit d'une d'entre elles. La firme propose aussi la mise à disposition gratuite d'un serveur pendant 30 jours et ajoute une offre d'évaluation et d'optimisation des systèmes de stockage. Rien de bien innovant, d'autant que nombre de grand clients obtenaient déjà de telles prestations en négociant un petit peu". Pour Eva Beck, en charge du marché Linux pour l'Europe chez HP, la question n'est pas vraiment là. "Les plates-formes entreprises de Sun sont coûteuses et nombre d'entreprises ont des problèmes de réduction de coûts. Notre programme leur offre une opportunité, un déclic, pour migrer vers Linux". Dans la pratique, le programme de migration d'HP, aujourd'hui limité à l'Amérique, devrait être transposé en Europe, "d'ici la fin de l'année si tout va bien". Sun riposte en abaissant ses prix Sun n'entend toutefois pas laisser HP marcher sur ses plates-bandes et riposte aussi par une stratégie tarifaire plus agressive. Mark Tolliver, le vice-président du marketing et de la stratégie de Sun explique ainsi que la firme vend déjà des serveurs Intel, pour moins cher que Dell ou HP, et indique que ses serveurs Sparc d'entrée de gamme sont aujourd'hui 65% moins cher qu'il y a deux ans. Mais pour Eva Beck "Sun doit toutefois encore faire ses preuves sur le marché Intel". Sun met également en avant l'intégration renforcée entre ses plates-formes matérielles et logicielles. Sun mise notamment sur l'adoption de technologies comme son Sun Java Enterprise System (utilisation illimitée des middleware de la firme pour 100$ par employé et par an) ou son Sun Java Desktop (Bureau Linux à 100$ par an) pour doper les ventes de ses plates-formes face à la concurrence. Un pari sur l'intégration et la technologie courageux, à l'heure où nombre de constructeurs abandonné leur R&D au couple Intel et Microsoft.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité