AMD dévoile ses processeurs Ryzen 5 et 7 mobiles

De nouveau dans la course avec ses puces Ryzen, AMD réaffiche de l'ambition sur le marché des PC portables avec les Ryzen 5 2500 et 7 2700. (Crédit AMD)

De nouveau dans la course avec ses puces Ryzen, AMD réaffiche de l'ambition sur le marché des PC portables avec les Ryzen 5 2500 et 7 2700. (Crédit AMD)

Après les PC de bureau, les processeurs AMD Ryzen 5 2500 et 7 2700 arrivent pour contrer les puces Intel Core i7 de 8e génération sur le marché des ordinateurs nomades.

AMD ouvre un nouveau front dans sa campagne de reconquête sur le marché des puces x86 en lançant deux processeurs Ryzen pour ordinateur portable. Le Ryzen 7 2700 est doté de quatre coeurs avec un multi-threading symétrique (SMT) et de 10 unités de calcul graphique basées sur l'architecture Vega. La puce a une vitesse d'horloge de base de 2,2 GHz et de 3,8 GHz en mode turbo. La fréquence du GPU plafonne quant à elle à 1,3 GHz. Et le fournisseur de prétendre que le Ryzen 7 est le « processeur le plus rapide du monde » pour les laptops.

Le Ryzen 5 2500 a également quatre coeurs avec SMT. La principale différence entre les deux puces est le coeur graphique et la vitesse de l'horloge du CPU et du GPU. Le Ryzen 5 possède 8 unités de calcul au lieu de 10, cadencées à une vitesse maximale de 1,1 GHz. Les coeurs du CPU montent à 2,0 GHz avec un maximum de 3,6 GHz. Les deux puces revendiquent un TDP de 15-Watt, ce qui les met en concurrence directe avec les Core i5 et i7 d'Intel utilisés dans la grande majorité des ordinateurs portables.

 

C'est surtout la fréquence d'horloge et le nombres d'unités graphiques qui permettent de différencier un Ryzen 5 d'un Ryzen 7. (Crédit AMD)

AdTech Ad

Alors que ces deux CPU reposent sur la même microarchitecture qu'AMD utilise pour ses Ryzen et Ryzen Threadripper pour PC de bureau, le fournisseur a effectué quelques réglages pour maximiser les performances mobiles :

- Les instructions Precision Boost 2 s'appuient sur les Precision Boost d'origine introduites avec les premiers Ryzen. Son « algorithme opportuniste » tente d'exécuter les vitesses d'horloge à des niveaux élevés en fonction de la température du CPU, de l'utilisation et de la charge de travail, en prenant en compte pas moins de 25 paramètres.

- Mobile XFR se concentre juste sur l'aspect thermique et autorise un boost 100 MHz si l'ordinateur portable est assez refroidi.  En termes pratiques, AMD a indiqué qu'avec une charge de travail de cinq minutes, Mobile XFR peut augmenter les performances de 23%. Les ordinateurs portables doivent toutefois répondre aux critères de refroidissement du fournisseur pour exploiter la fonction Mobile XFR.



Le die des Ryzen mobiles accueille un GPU Vega en plus du CPU. (Crédit AMD)

Plus rapides et moins énergivores  AMD prétend que ces deux dernières puces sont nettement plus rapides que ses APU Bristol Ridge de 7e génération. La société avait projeté une hausse de 50% pour les performances du CPU et une augmentation de 40% pour la partie GPU. Et ce, avec une consommation énergétique en baisse de 50%. Les tests menés par la société de Sunnyvale sont bien sûr flatteurs (comme à l'accoutumée) : + 200% pour les opérations CPU et + 128% pour la partie graphique, tout en utilisant 58% de puissance en moins. Il faudra attendre les premiers benchmarks indépendants pour corroborer ses dires. 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité