AMD va muscler sa R&D pour l'IA, les datacenters et la technologie mobile en Irlande

« Depuis près de 30 ans, l'Irlande est un centre de R&D européen essentiel qui développe des solutions informatiques adaptatives, en s'appuyant sur une main-d’œuvre solide et hautement qualifiée », a déclaré Ruth Cotter, VP senior marketing, communication et RH d'AMD. (Crédit photo : D.R.)

« Depuis près de 30 ans, l'Irlande est un centre de R&D européen essentiel qui développe des solutions informatiques adaptatives, en s'appuyant sur une main-d’œuvre solide et hautement qualifiée », a déclaré Ruth Cotter, VP senior marketing, communication et RH d'AMD. (Crédit photo : D.R.)

Un an après le rachat de Xilinx, AMD a déclaré vouloir s'appuyer sur l'écosystème autour des semi-conducteurs déjà établi par son acquisition en Irlande.

AMD veut investir 135 M$ au cours des quatre prochaines années dans plusieurs projets stratégiques de recherche et de développement en Irlande. Pour soutenir ses efforts en R&D dans le pays et développer des technologies pour les datacenters, les réseaux, l'infrastructure 6G et l'IA de nouvelle génération, l'entreprise prévoit d'embaucher 290 ingénieurs et chercheurs qualifiés, en plus d'un certain nombre personnes dans les fonctions de support. Cette annonce intervient un an après l'acquisition par AMD du concepteur américain de semi-conducteurs fabless Xilinx pour 49 Md$. Ce dernier mène des activités de fabrication et d'ingénierie en Irlande depuis 1994. Avec le rachat de Xilinx, AMD compte renforcer sa capacité à servir les charges de travail d'IA des datacenters - en particulier dans l'apprentissage machine -, un domaine dans lequel il continue d'accuser du retard sur Nvidia.

Avant l'acquisition, Xilinx s'était associé à l'IDA (Industrial Development Agency) Irlande à plusieurs reprises pour faire progresser l'innovation locale dans le domaine des semi-conducteurs. Selon AMD, le pays du trèfle est devenu l'un de ses plus grands sites de R&D en Europe. La supervision de la production d'un certain nombre de ses semi-conducteurs y est réalisée, comme celle de l'AMD Zynq UltraScale+ RFSoC, utilisé dans l'infrastructure sans fil 5G et LTE. « Depuis près de trois décennies, l'Irlande est un centre de R&D européen essentiel qui développe des solutions informatiques adaptatives, en s'appuyant sur une main-d'oeuvre solide et hautement qualifiée », a déclaré Ruth Cotter, vice-présidente senior du marketing, de la communication et des ressources humaines chez AMD, dans un communiqué. « En investissant davantage et en renforçant notre présence à Dublin et à Cork, nous nous engageons à continuer à stimuler l'innovation en Irlande et à soutenir l'écosystème européen des semi-conducteurs », a-t-elle ajouté.

Priorité aux datacenters et aux technologies mobiles

L'intérêt pour les communications mobiles, les datacenters et les technologies orientées vers l'entreprise, comme les réseaux et les charges de travail d'IA, intervient sur fond de ventes de PC en baisse. Au début du mois de mai, AMD a fait état d'une baisse de revenus de 9 % en glissement annuel au cours du premier trimestre financier 2023. Ce recul résulte principalement de l'effondrement du marché des PC, dont les livraisons ont chuté de 30 % au premier trimestre de l'année, selon IDC. En conséquence, les ventes de processeurs pour PC d'AMD sont passées de 2,1 Md$ au premier trimestre 2022 à 739 M$ entre janvier et mars derniers. Cependant, AMD a enregistré dans le même temps une croissance dans le segment des datacenters, où ses ventes ont atteint 1,295 Md$, soit une légère augmentation par rapport aux revenus de 1,293 Md$ enregistrés au cours de la période précédente. De plus, le chiffre d'affaires du segment « Enterprise, Embedded, and Semi-Custom » d'AMD, qui intègre les livraisons de processeurs pour serveurs et de processeurs embarqués, la technologie pour consoles de jeu et les systèmes sur puce (SoC) semi-personnalisés, est passé de 967 M$ à 1,6 Md$ d'une année sur l'autre. S'adressant aux analystes après la publication des résultats du premier trimestre 2023 d'AMD, Jean Hu, le vice-président exécutif et directeur financier de l'entreprise, a déclaré que « cette croissance était en partie due aux recettes supplémentaires générées par l'achat de Xilinx par l'entreprise ».

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité