Financement : Axialease peut aussi revoir les loyers à la baisse

Co-fondée par Sébastien Luyat en 2008, Axialease devrait générer entre 27 et 30 M€ de chiffre d'affaires à l'issue de son exercice en cours. Crédit photo : D.R.

Co-fondée par Sébastien Luyat en 2008, Axialease devrait générer entre 27 et 30 M€ de chiffre d'affaires à l'issue de son exercice en cours. Crédit photo : D.R.

Axialease a lancé un nouveau contrat de location évolutive qui permet de revoir en cours de route et à la baisse le nombre d'actifs financés et les mensualités.

Axialease profitera du prochain IT Partners pour annoncer qu'elle autorise les revendeurs à proposer sa nouvelle offre Leasing On Demand. Aux dires de la société, ce contrat de financement des achats informatiques des entreprises n'a pas d'équivalent sur le marché. « Comme nos concurrents, nous permettons aux clients finaux d'élargir en cours de route le nombre d'équipements IT initialement prévus dans les contrats de location évolutive qu'ils souscrivent. Cela entraîne logiquement une augmentation de leurs mensualités. Là où nous innovons, c'est en autorisant aussi une réduction de la taille du parc financé, ce qui aboutit à une réduction des loyers», détaille Sébastien Luyat, président et co-fondateur d'Axialease. Cette possibilité de révision à la baisse n'affecte pas le chiffre d'affaires initialement perçu par les revendeurs sur un projet financé.

Leasing On Demande cible principalement les ETI dotées d'au moins 500 collaborateurs. A l'heure actuelle, ce contrat ne peut être utilisé que pour équiper des entreprises en postes de travail fixes ou mobiles et en tablettes. Etant relativement standards, ces types de produits sont assez simples à valoriser pour être placés sur le marché de l'occasion une fois qu'ils ont été repris aux clients. L'opération est plus complexe pour des matériels plus personnalisés comme les serveurs. Toutefois, ces derniers devraient aussi être couverts par le nouveau contrat de financement d'ici quatre à six mois.

Appliquer le concept du on demand au PC

« Les entreprises ont des projets ponctuels ou se séparent parfois de collaborateurs. Dans ces cas, qui ne sont que des exemples parmi d'autres, elles ont besoin d'adapter la taille de leurs parcs et donc le montant de leurs loyers à la baisse ou à la hausse, explique Sébastien Luyat. En outre, le concept du on demand a fait son chemin mais ne profitait jusqu'ici qu'aux logiciels avec le SaaS et aux infrastructures avec l'IaaS. Seul le poste de travail n'était pas encore concerné. »

Depuis le lancement effectif de Leasing On Demand à la fin 2014, les propres forces de vente d'Axialease ont déjà signé cinq contrats à travers lesquels la société finance 2000 postes de travail. Grâce, notamment, à la possibilité offerte aux revendeurs de placer sa nouvelle offre, elle espère faire passer la taille de ce parc à 10 000 machines cette année.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité