Futur Telecom prend le contre-pied des opérateurs low cost

Gilles Brunschwig, directeur général de Futur Télécom

Gilles Brunschwig, directeur général de Futur Télécom

L'opérateur télécoms Futur Télécom, filiale de SFR dédiée au marché des PME, annonce un chiffre d'affaires (CA) 2012 de 50 millions d'euros (ME), en croissance organique de 11,4%. Dans l'univers très déprimé des télécoms, la société entend non seulement tirer son épingle du jeu mais rester performante.

«Sur notre marché, explique Gilles Brunschwig, les prix sont à la baisse, le marché pro est de plus en plus challengé et nous devons faire face à l'émergence des acteurs du low cost. » Manifestement, avec ses chiffres 2012, Futur Télécom a résisté, surtout face à l'offensive des low cost. Selon Gilles Brunschwig, directeur général, elle a surtout réussi sur les petits clients, commerçants et artisans. « Nous, nous prenons le contre-pied des low cost par notre proximité des clients, nous avons un réseau de 350 revendeurs et une équipe commerciale pour les accompagner ». Internet, que privilégient le low cost, n'est pas et ne sera pas un instrument de commercialisation chez Futur Télécom. Mais Internet peut servir à la détection de leads.

Au catalogue d'Ingram et de Tech Data

Les 350 distributeurs de l'opérateur sont à la fois des apporteurs d'affaires à 40%, des VARs et des SSII. La croissance de Futur Télécom est donc à la fois celle de l'opérateur, celle de ses partenaires distributeurs, elle se reflète aussi dans l'augmentation moyenne du panier. Privilégiant la distribution, l'opérateur a également signé deux contrats avec des grossistes. Au mois d'octobre dernier avec Ingram Micro, en février de cette année avec Tech Data, Futur est donc à leur catalogue et distribué par les milliers de partenaires de ces deux plus importants grossistes, intéressés par de nouveaux relais de croissance.

Pour 2013, Futur Télécom entend maintenir sa forte croissance et recruter de nouveaux partenaires. La cible client se situe dans les PME de 20 à 50 salariés et probablement sur les comptes Orange, étant donné la pré éminence de l'opérateur historique sur ce type d'entreprises.  Peu d'opérateurs ont de toute façon les moyens d'aller vers les PME et beaucoup ont échoué sur ce marché très capillaire.

Futur Télécom prépare également pour 2013 le lancement d'une offre de sauvegarde dans le cloud.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité