Futur cherche à se rapprocher toujours plus des revendeurs IT

Mathieu Gibet, directeur commercial de Futur : « le plus dur n'est pas de signer un contrat avec un revendeur mais de le rendre actif. »

Mathieu Gibet, directeur commercial de Futur : « le plus dur n'est pas de signer un contrat avec un revendeur mais de le rendre actif. »

L'opérateur teste de nouveaux moyens pour recruter des partenaires du monde informatique en organisant des webinars dédiés et à travers un partenariat marketing noué avec Tech Data. En septembre, il lancera une offre de communications unifiées dans le cloud qui viendra enrichir le catalogue à disposition de ses revendeurs.

Convergence consommée entre la voix et la data oblige, les opérateurs télécoms n'ont de cesse de chercher à élargir leur réseau de distribution aux professionnels de l'informatique. Le MVNO Futur (ex-Futur Telecom), la filiale de SFR dédiée aux TPE et aux petites PME, ne fait pas exception. « Actuellement, les prestataires de services et revendeurs IT représentent environ 20% de nos partenaires, et cette part va grandissante. Le reste est constitué d'installateurs et autres sociétés historiquement positionnés sur le marché des télécoms », indique Mathieu Gibet, le directeur commercial et marketing opérationnel de l'entreprise. Pour continuer de se rapprocher des SSII, des VARS et autres intégrateurs, l'opérateur a recours aux webinars, un outil qu'il n'avait encore jamais exploité pour le recrutement. Le premier a été organisé à la mi-juin et s'adressait exclusivement aux professionnels de l'IT. Le second s'est tenu le 26 juin auprès d'une audience qui réunissait également des spécialistes des télécoms. Ils ont réuni 30 participants à eux deux. « Il est probable que nous en organisions webinars supplémentaires en septembre», anticipe Mathieu Gibet.

Le premier des deux séminaires en ligne a notamment pu être organisé grâce à un partenariat signé entre Tech Data et l'opérateur à la fin de l'année dernière. Le grossiste ne référence pas l'offre de Futur mais met à sa disposition sa base de données de clients du secteur IT. 2500 sociétés actives sur le marché BtoB et correspondant à ses recherches y ont été identifiées par Futur. « Nous travaillons avec Tech Data sur ce vivier de revendeurs pour les convaincre d'ajouter une brique télécoms à leur catalogue », explique Mathieu Gibet.

Une offre UCaaS en prévision pour septembre

A l'heure actuelle, Futur revendique un réseau de 450 revendeurs environ. 350 d'entre eux sont considérés comme actifs et 150 comme très actifs (au moins une transaction par mois). Au choix, ces entreprises peuvent commercialiser les services de téléphonie fixe et mobile de l'opérateur, ses IPBX pour TPE (jusqu'à 20 postes), ses offres d'accès ADSL/SDLS ou encore Futur Go, son offre de sauvegarde et de partage de données dans le cloud lancée l'an dernier. En septembre, cet éventail de services sera élargi à une nouvelle offre de communications unifiée dans le cloud bâtie sur la base des services de l'américain Metaswitch. « Nous serons les premiers opérateurs à commercialiser cette solution en France », se félicité Mathieu Gibet.

Malgré le travaille qu'il mène et qu'il a également mené l'an dernier pour élargir ses services et son réseau de distribution, Futur n'est pas parvenu à faire progresser son chiffre d'affaires en 2013. Ses revenus sont restés bloqués à 50 M€ et ne devraient pas davantage progresser cette année. Comme nombre de ses homologues, Futur souffre de l'arrivée de free sur le marché du mobile qui a entraîné un effondrement des prix des forfait grand public auxquels souscrivent aussi nombre de TPE. « Nous ne misons plus du tout sur la mobilité pour nourrir notre croissance, indique Mathieu Gibet. Désormais, 50% des nouvelles affaires que nous signons touchent à d'autres domaines. » Des domaines toujours plus proches de la data et donc des compétences des partenaires spécialisés dans l'informatique.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité