Google ajoute un service de NAS managé dans son offre de stockage cloud

Inspiré d'AWS Snowball, l'appliance durcie Transfer Appliance permet de transférer 100 ou 480 To vers Google Cloud Filestore. (Crédit Google)

Inspiré d'AWS Snowball, l'appliance durcie Transfer Appliance permet de transférer 100 ou 480 To vers Google Cloud Filestore. (Crédit Google)

Google complète ses options de stockage cloud par un service de stockage en réseau NAS appelé Cloud Filestore.

Google Cloud Filestore offre un service managé de stockage de fichiers pour les applications nécessitant une interface de type système de fichiers et système de fichiers partagés pour les données. Il permet aux utilisateurs de disposer d'un NAS géré avec leurs instances Google Compute Engine et Kubernetes Engine, ce qui leur permettra de bénéficier d'un débit élevé, d'une faible latence et d'un nombre élevé d'IOPS. Grâce à l'option NAS géré, Google Cloud Platform peut offrir pour la première fois des capacités de stockage de fichiers. Le portefeuille de stockage cloud de Google inclut déjà Persistent Disk, un service de stockage en bloc connecté au réseau, durable et local, ainsi que Google Cloud Storage, un système distribué pour le stockage objets.

« Cloud Filestore répond au besoin des charges de travail relatives aux fichiers », a expliqué Dominic Preuss, directeur de la gestion des produits chez Google Cloud. « Persistent Disk ne permet d'attacher qu'une seule VM. Le stockage objets de Google Cloud Storage offre un tas d'options de lecture, mais il ne comporte pas la sémantique transactionnelle d'un système de fichiers. Cloud Filestore se situe entre les deux : il permet de communiquer avec plusieurs VM, et il dispose des propriétés transactionnelles d'un système de fichiers ».

Une appliance de transfert comme chez AWS

Pour rendre le transfert de données dans le Cloud plus facile aux entreprises, Google a également annoncé la disponibilité de Transfer Appliance. Ce serveur rack permet de déplacer de grandes quantités de données depuis les datacenters d'entreprise vers le cloud de Google. Le fournisseur expédie l'appliance sur le site du client où se trouvent les données et celles-ci sont transférées à grande vitesse dans l'appareil. L'appliance est ensuite renvoyée à Google qui se charge d'achever le transfert des données vers le système de stockage du client dans le cloud de Google. AWS propose quelque chose d'équivalent avec son appliance Snowball. Dévoilée pour la première fois l'été dernier, Transfer Appliance est désormais généralement disponible aux États-Unis. La solution s'adresse aux entreprises qui souhaitent transférer de grandes quantités de données vers Google Cloud Platform et ne veulent pas dépendre des passerelles réseaux traditionnelles. Google recommande son appliance aux entreprises qui ont besoin de transférer plus de 20 To de données ou des données dont le téléchargement prendrait plus d'une semaine.

Google a également annoncé l'ouverture d'une région cloud à Los Angeles. LA devient donc le cinquième site américain du réseau mondial de Google et son 17e site mondial. Google a donné une tonalité hollywoodienne à son annonce, précisant que les médias et le secteur du divertissement seraient les premiers bénéficiaires de cette expansion régionale. Ce sera notamment le cas de The Mill, un studio mondial d'effets spéciaux qui travaille aussi bien sur des contenus courts comme les publicités et les vidéoclips que sur des projets de plus grande envergure. « La possibilité d'avoir accès à des capacités supplémentaires dans la région peut nous aider à capitaliser rapidement sur ces opportunités », a déclaré Tom Taylor, directeur de l'ingénierie de The Mill, dans un communiqué. « Ce supplément de vitesse disponible dans la région de Los Angeles va certainement stimuler la créativité de nos artistes », a-t-il ajouté.

Convaincre le monde des médias

Le secteur des médias et du divertissement sont également les cibles de Google Cloud Filestore, un service qui s'adresse aux entreprises qui ont tendance à accumuler un nombre important de contenus non structurés et qui utilisent des applications nécessitant une faible latence et un IOPS élevé, comme les systèmes de gestion de contenu, l'hébergement de sites Web, les fermes de rendu et les stations de travail virtuelles. « Les studios de cinéma et les ateliers de production sont toujours à l'affût de solutions de rendu plus rapides pour leurs films et pour créer plus rapidement et plus efficacement leurs images de synthèse », a encore expliqué M. Preuss. Cloud Filestore va leur permettre d'utiliser des machines et des fichiers sur site pour effectuer leur rendu. « Le secteur des médias et du divertissement utilisent beaucoup de charges de travail distribuées dans leurs processus. Les plus courantes étant les fermes ou les charges de travail de rendu », a déclaré M. Preuss. « Un studio consacre souvent plusieurs années à développer une fiction ou un film d'animation, et la dernière grosse étape concerne le calcul de rendu de l'animation ou des effets spéciaux ou celui du post-traitement du film. Il faut pouvoir mobiliser un certain nombre de VM pour procéder aux mises à jour de ces grosses quantités de données. C'est un cas d'usage très classique pour l'offre de système de fichiers gérés en réseau comme Cloud Filestore ».

Google a établi deux niveaux de tarif pour Cloud Filestore : le niveau Premium facturé 30 cents HT par Go et par mois, et le niveau Standard 20 cents HT par Go et par mois (le prix varie légèrement dans certaines régions). Cloud Filestore Premium offre un débit maximum de 700 Mo/s et 30 000 IOPS, quelle que soit la capacité de l'instance. Pour les instances standard, la performance se cale en fonction de la capacité. L'accès à des performances de pointe est possible à partir de 10 To. Filestore sera disponible en version bêta le mois prochain.

Compter 300$ HT pour 100 To

Les entreprises peuvent commander une appliance de transfert directement à partir de la console Google Cloud Platform. Transfer Appliance est proposée en deux configurations : une version 100 To au prix de 300 dollars HT et une version 480 To au prix de 1 800 dollars HT. Selon Google, en compressant leurs données, les clients peuvent plus ou moins doubler la capacité brute. Une livraison expresse coûte environ 500 dollars HT pour l'appliance de 100 To et 900 dollars HT pour le modèle 480 To. L'appareil peut s'insérer dans le rack standard de 19 pouces d'un datacenter. Parmi les cas d'usage courants, Google cite la migration d'une partie ou de la totalité d'un datacenter vers le cloud ; le démarrage rapide d'un projet d'apprentissage machine ou d'analyse et la préparation rapide des données de tests ; le déplacement de grandes archives de contenus comme des bibliothèques créatives, des vidéos, des images, des données réglementaires ou de sauvegarde vers un stockage cloud ; enfin, la collecte de données auprès d'organismes de recherche ou de fournisseurs de données et leur transfert vers le cloud de Google à des fins d'analyse.

Le Schmidt Ocean Institute est l'un des premiers à avoir adopté Transfer Appliance. La fondation à but non lucratif qui possède et exploite le navire de recherche océanographique Falkor a installé à bord une appliance de transfert de 100 To. « Nous avions besoin de simplifier les processus manuels et complexes de copie, de transport et d'expédition des données de recherche, et leur mise à disposition de la communauté scientifique le plus rapidement possible », a déclaré dans un communiqué Allison Miller, responsable du programme de recherche au Schmidt Ocean Institute. « Nous pouvons mettre à bord l'appliance de transfert pour stocker les grandes quantités de données que nous collectons pendant nos expéditions et les transférer facilement sur Google Cloud Storage au retour de notre mission de recherche. Dès que ces données sont transférées dans Google Cloud Storage, il est facile de les partager rapidement avec la communauté des chercheurs ».



Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité