Google lance de nouveau services et mise sur la R&D

Google entend améliorer ses outils de recherche spécialisés (livres, vidéos, cartes...), ses outils de "social bookmarking" et ses outils pour le poste de travail avec le lancement de nouvelles versions. Selon son PDG, Eric Schmidt, les technologies de recherche restent toutefois la pierre angulaire des efforts de la société. A l'occasion d'une conférence de presse tenue hier sur son campus, la firme a publié la dernière mouture de Google Desktop, dont la principale nouveauté est le support de petites applications baptisées "Gadgets," qui permettent d'étendre les capacités du logiciel. Le concept de gadget n'est pas nouveau. Il a été imaginé par Arno Rose pour son logiciel Konfabulator puis popularisé par Apple et ses "widgets". Le terme de gadget est aussi celui qu'a retenu Microsoft pour la technologie de "widgets" de Windows Vista. Au côté de Google Desktop, Google a aussi dévoilé un nouveau Service de "Social Bookmarking", Google Co-op, qui permet aux internautes d'étiqueter les pages web qu'ils visitent avec des notes et informations qu'ils peuvent ensuite mettre à la disposition d'autres utilisateurs. Les informations ainsi ajoutées pourraient aussi aider le géant à mieux indexer les sites web et à fournir de meilleurs résultats de recherche à la longue. Les internautes intéressés par Co-op peuvent se connecter sur le site http://www.google.com/coop pour plus d'informations. Toujours dans le domaine du "Social Bookmarking", Google devrait dévoiler la semaine prochaine son service Notebook, un outil de navigation qui permet depuis son navigateur de copier du contenu d'une page web (comme des textes, des images ou des liens) pour les sauvegarder dans un carnet de notes. Ce carnet pourra ensuite être consulté par l'utilisateur depuis tout ordinateur au travers de son compte Google. Enfin, Google a annoncé le lancement de Google Trends, un service qui permet de connaître les termes de recherches les plus populaires du moment, mais aussi d'avoir une vue historique de l'évolution des requêtes les plus populaires. Google et sa curieuse conception du mot bêta... Lors de la conférence de presse, Marissa Mayer, en charge des produits de recherche et de l'ergonomie chez le géant, a reconnu que tous les services proposés par Google ne sont pas forcément finalisés lors de leur lancement et que les produits annoncés mercredi ne sont pas différents des précédents sur ce point. Selon elle, Google préfère mettre ses développements à disposition du public le plus vite possible, même s'ils comportent encore quelques défauts. "Comme ils sont gratuits, ils n'ont pas l'obligation d'être 100% parfaits. (...) Il s'agit d'innovation, pas de perfection instantanée". Sergey Brin le président de la firme a quant à lui admis, que Google propose peut-être un peu trop de services bêta qui peinent à quitter ce statut : "Nous avons peut-être un peu abusé du mot bêta(...). Je crois que nous devons communiquer un peu plus clairement sur ce qui,selon nous, fonctionne correctement, car au final vous êtes nos cobayes...". La recherche reste le coeur de métier de Google Si Google multiplie les services périphériques à son moteur de recherche internet, la recherche doit rester le principal focus de la société pour les années à venir a expliqué Eric Schmidt le Ceo de Google. "Il me paraît important de faire savoir que nous avons plus de personnes concentrées sur l'activité moteur de recherche que jamais. Cette activité reste le coeur de notre métier et devrait le rester pour les 50 prochaines années". Selon Schmidt, le modèle de la firme est de maintenir le meilleur moteur possible et de greffer autour de nouveau services. Cela tombe bien explique-t-il, "c'est aussi ce que les utilisateurs semblent vouloir".Schmidt a reconnu que ses concurrents sont plus actifs que jamais et a cité Microsoft et Yahoo comme ses principaux rivaux. Adaptés d'articles en anglais d' Elizabeth Montalbano et Juan Carlos Perez, nos envoyés spéciaux d'IDG News Service à Mountain View"

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité