Intel met fin à sa gamme NUC, mais le mini PC continuera d'exister

Le Kubb du fabricant français Bleujour est un exemple de mini PC fabriqué sur la base de l'architecture NUC d'Intel. (Crédit photo : Bleujour)

Le Kubb du fabricant français Bleujour est un exemple de mini PC fabriqué sur la base de l'architecture NUC d'Intel. (Crédit photo : Bleujour)

Intel poursuit le recentrage de ses activités en confiant le développement de ses mini PC à Lian Li, Cooler Master et d'autres.

« Intel a décidé d'arrêter la fabrication de son Next Unit of Computing (NUC), mais l'entreprise encouragera ses partenaires à continuer à produire des PC à petit facteur de forme (Small form-factor, SFF) », a déclaré l'entrepris le 11 juillete. Le NUC d'Intel est devenu le champion des PC compacts, abandonnant les alternatives de châssis plus grands à des partenaires comme Dell et HP. La décision d'Intel semble aller de soi, depuis que l'entreprise s'est recentrée sur son coeur de métier, d'autant que, dans l'intervalle, Intel a également investi massivement dans ses propres opérations de fabrication et ses activités de fonderie. Un porte-parole d'Intel a confirmé l'information publiée initialement par Serve the Home, selon laquelle l'entreprise continuerait à soutenir les NUC existants déjà livrés. « Nous avons décidé d'arrêter l'investissement direct dans l'activité Next Unit of Compute (NUC) et d'orienter notre stratégie pour permettre à nos partenaires de l'écosystème de poursuivre l'innovation et la croissance des NUC », a déclaré le porte-parole d'Intel par courriel. « Cette décision n'aura pas d'impact sur le reste des activités Client Computing Group (CCG) ou Network and Edge Computing (NEX) d'Intel. De plus, nous travaillons avec nos partenaires et nos clients pour assurer une transition en douceur et le respect de tous nos engagements actuels, y compris le support des produits NUC actuellement sur le marché », a ajouté le porte-parole.

Le NUC rattrapé par la concurrence

Cette décision met fin à une décennie d'efforts faits par Intel pour faire du NUC un PC viable. Ce travail a aussi ouvert la voie à d'autres usages pour les appareils SFF. Le NUC de première génération était équipé d'un processeur Core i3 de troisième génération, avant de servir de base à un Home Theater Personal Computer ou HTPC. Autrement dit, un ordinateur personnel destiné au home cinema. Mais ce n'était pas suffisant : Intel s'est mis au défi de réduire encore plus le châssis pour les versions suivantes. Le NUC d'Intel a également séduit sur deux autres fronts. Tout d'abord, le NUC est devenu une plateforme de jeu compacte capable de rivaliser avec les consoles de jeu traditionnelles. Les châssis Hades Canyon avec leurs crânes gravés a séduit les DIY amateurs de métal. Cependant, au fil du temps, les concurrents ont rattrapé leur retard et Intel s'est essoufflé. Dans un article de 2021 sur le NUC Beast Canyon, Alaina Yee avait fait remarquer que l'adoption par Intel de composants propriétaires et d'un châssis plus fragile avait réellement entamé l'attrait du NUC. « Les NUC d'Intel étaient autrefois incontestés comme les mini-PC de jeu les plus avant-gardistes et incomparables », écrivait Aline Yee. « Mais en dépit de son matériel impressionnant et de sa conception modulaire soignée, la plus grande taille et l'alimentation propriétaire du boîtier Beast Canyon le rendent plus fragile et introduisent des faiblesses qui donnent un avantage à la concurrence », avait-elle ajouté.

Un précédent avec la vente de l'activité serveurs en avril 2023

Les NUC d'Intel ont toujours été commercialisés sous forme de kits, avec certaines options à installer soi-même et d'autres fournies par Intel. Aujourd'hui, il semblerait qu'Intel mette fin à sa propre gamme de NUC, la cédant à ses partenaires de l'écosystème. Pour les DIY, ce n'est pas vraiment un problème : construire un PC SFF comporte ses propres problèmes, mais rien d'insurmontable. L'abandon des NUC par Intel n'est cependant pas exceptionnel : Tout fabricant qui conçoit et vend ses propres composants et les systèmes dans lesquels ils sont intégrés bénéficie d'un avantage théorique. (L'intrusion de Microsoft dans le secteur des PC avec Surface a également suscité la grogne de ses partenaires). Comme l'a écrit Serve the Home, Intel a aussi vendu ses activités serveurs. Cela signifie peut-être que le NUC d'Intel est mort, mais que la couronne du SFF sera transmise à ses partenaires qui attendent tous de s'emparer du trône.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité